Espagne/Covid-19 : L’état d’alerte prolongé jusqu’au 21 juin

0 35

Sanchez a souligné que le conseil des ministres adoptera ce mardi la « dernière » demande de prolongation de l’état d’alerte jusqu’au 20 juin inclus, et sollicitera de nouveau le lendemain l’autorisation du Congrès des députés (Chambre basse du Parlement) pour appliquer, pour la sixième fois, cette mesure, qui sera « très différente » et « beaucoup plus légère » mais « nécessaire » pour achever le processus de désescalade vers la nouvelle normalité.

Sanchez a précisé que si le Congrès des députés adopte cette reconduction de l’état d’alerte, ce seront les présidents des communautés autonomes qui prendront en charge, à partir du 8 juin, la gestion du déconfinement, qui doit s’étaler jusqu’à fin juin.

Banniere carrée

Le chef de l’exécutif a prévenu que, malgré les bons résultats obtenus dans la lutte contre la pandémie, il faut agir avec « prudence » et respect des règles sanitaires « pour éviter toute rechute », ce qui, selon lui, constitue un « risque réel » non seulement pour l’Espagne mais pour le monde entier.

Environ 70% des Espagnols (32 millions de personnes) entameront lundi la 2è phase du plan de déconfinement, tandis que 15 millions autres resteront en 1ère phase, selon le ministère de la Santé.

Concernant les 45.000 habitants des îles de Formentera aux Baléares, et la Graciosa, La Gomera et El Hierro aux Canaries, ils entameront eux la 3è phase du déconfinement. Le plan de déconfinement « progressif » de l’Espagne, entamé le 4 mai, comporte quatre phases, qui sont déclinées à des rythmes différents dans chaque région en fonction de l’évolution de l’épidémie.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!