4e mandature de la décentralisation: 12 conseils communaux installés hier, l’élection des maires reportée

0 47

L’installation des conseils communaux et municipaux s’est  poursuivie  hier mardi  2 juin 2020  dans les différentes  localités  du pays suivant le chronogramme  établi. C’est  ainsi qu’à  Nikki et Abomey-Calavi, les nouveaux  conseillers  communaux  élus  le 17 mai 2020 ont été  installés par les préfets  respectifs. Malheureusement, l’élection  du maire, ses adjoints et les chefs d’arrondissent dans ces deux communes n’a pu avoir lieu. Si à  Calavi la liste de candidature  n’est  pas disponible, à Nikki, c’est  un flou  total.  Les différentes  forces  politiques  en présence  ne sont pas parvenues à  s’entendre. L’union progressiste (Up), le bloc républicain (Br) et le parti force cauris pour un Bénin émergent (Fcbe) ont présenté au total 4 candidats au poste de maire. On a eu les mêmes scénarios dans les communes de Malanville, Porto-Novo, Lokossa, Sèmè-Podji, Toffo, Za-Kpota, Kouandé, Bassila, Tanguiéta, N’Dali.

Banniere carrée

Selon le chronogramme, d’autres conseils communaux et municipaux seront installés ce jour. Avec la relecture du code électoral qui a eu lieu hier au parlement à la demande deux députés (Augustin Ahouanvoébla de l’Up et André Okounlola du Br), la probabilité que de nouveaux maires soient connus est bien forte. Le nouveau texte concède  le privilège à la formation politique qui a la majorité absolue de conseillers de désigner le maire, ses adjoints, il n’y aura donc plus élection. Partant de cette modification, on pourrait affirmer au risque de se tromper que Luc Atrokpo sera par exemple et sans grande surprise le prochain maire de Cotonou. Il en sera certainement de même pour Armand Gansè à Bohicon, Yaya Aboubacar à Parakou, Laurent Zomaï à Lokossa, etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!