Usurpation du titre de roi d’Agoué : Des rappels à l’ordre au sieur KPATAKPATAKOU

1 58

Bureau Exécutif National du Sy.Na.M.I.Tra.AB

LETTRE OUVERTE A MONSIEUR KPATAKPATAKOU, Présumé Chef de famille des NIKOUE

Monsieur,
Nous avons tous étudié dans les livres d’histoire que Agoué a été fondé dans les années 1300 au XIIIème siècle par FOLLY AWON, fils de Assiogbon Dandjê et neveu de FOLLY-BEBE, le tout premier roi de toute la zone. A l’époque les anès devenus Adjigovi n’existaient, ni les Nikoué. Ils étaient tous des asiliés accueillis par le fondateur d’Agoué qui n’est autre qu’en Mina : Fiôgan FOLLY AWON.

Par conséquent, Monsieur KPATAKPATAKOU vous convenez avec nous que ce serait pure usurpation si vous prétendez être roi d’Agoué ou de Vodomé,ni encore moins Chef de Famille des Nikoué parce que justement le vrai Chef de Famille des Nikoué s’appelle affectueusement Vincent NIKOUE à qui vous avez usurpé le titre de Chef de Famille des Nikoué par escroquerie intellectuelle, mieux ce dernier a eu à vous rappeler à l’ordre en son temps. Monsieur KPATAKPATAKOU, on ne s’auto proclame pas roi ? On naît prince dans une lignée royale et là encore ce sont les ancêtres qui avaient occupé le trône qui désignent le roi parmi les princes à travers l’oracle(le fâ).
Permettez-moi de vous dire, que tout le monde sait qu’en matière de spiritualité, tradition, culture, médecine traditionnelle, des réalités coutumières de nos ancêtres du Bénin en particulier et de l’Afrique en général, je n’en connais pas beaucoup mais je suis votre supérieur de très loin. Malgré tout mon bagage cité plus haut, lesquels connaissances et savoirs que je détiens de la cosmologie africaine et des réalités de la vie, je n’ai jamais dit que je suis roi…et pourtant je pourrais le dire. Dans la vie, il faut accepter ce que vous êtes pour que Dieu vous élève. Vous allez souffrir de reconnaître qu’il est de notoriété publique qu’il y a un seul royaume à Agoué où Sa Majesté SOSSA FOLLY AWON Danhouénou siège paisiblement avec les divinités ainsi qu’avec la bénédiction des mânes de nos ancêtres. Il est connu de tout le monde comme étant un roi de paix, généreux, développeur et innovateur qui fait la fierté des filles, fils d’Agoué et d’ailleurs. Il est aussi connu des institutions des chefferies traditionnelles, des institutions de la République du Bénin, de l’UNESCO et du monde. Vous êtes en train de banaliser la tradition du Bénin et nous autorités traditionnelles et coutumières n’allons jamais accepter cet état de choses. Vous êtes dans l’obligation de faire profil bas aux traditionnalistes notables et faire allégeance au roi d’Agoué qui est le seul garant des us et coutumes.

Monsieur KPATAKPATAKOU, par la présente, le Bureau Exécutif du Syndicat National des Médecins-Intellectuels Traditionnels et Assimilés du Bénin (Sy.Na.M.I.Tra.AB) par ma voix vous demande humblement de bien vouloir cesser immédiatement les injures publiques, les diffamations, les calomnies, les menaces de mort que vous ne cessez de proférer à l’endroit de votre supérieur Sa Majesté SOSSA FOLLY AWON Danhouénou. Pour votre gouverne, nous détenons des preuves contre vous entre autres, un dimanche courant le mois de mai passé vous avez réuni certains Vodounons dans la maison DJONDO avec la complicité du sieur ABALLO TCHAKATOU dans le but d’un soulèvement de la population à des fins dont vous êtes le seul à savoir les motivations. C’est au cours de cette même réunion que vous aviez cité les noms des sieurs SODJI Euloge, SEWA, ABALLO Antoine, AHLIN AGBOYIBO, AMOUSSOU Gilbert dit Balè comme étant ceux qui vous ont poussé à vous auto proclamer roi d’Agoué en son temps d’une part, et d’autre part, jusqu’à aller fermer abusivement un couvent vodou d’Agoué que le légitime roi, Sa Majesté SOSSA FOLLY AWON Danhouénou a démarché auprès des autorités judiciaires pour sa réouverture au grand bonheur des adeptes et dignitaires. Vous voyez que vous ne maîtrisez rien de la tradition ? Nous vous rappelons une fois encore que les actes que vous posez contre les gardiens de la tradition vont à l’encontre des us et coutumes d’Agoué et de tout le Mono, notamment contre Sa Majesté SOSSA FOLLY AWON Danhouénou et sont extrêmement graves. A cet effet, lesquels actes sont constitutifs d’un délit de trouble à l’ordre public et punis par la loi en vigueur. Ainsi pour vous aider à ne plus foncer tête basse dans vos vilains besognes, la délégation du Bureau Exécutif du Sy.Na.M.I.Tra.AB conduite par moi-même est venue avec cette lettre ouverte afin de vous demander de :

1- Cesser immédiatement les troubles à l’ordre public en sachant que toute manifestation cultuelle doit être autorisée par le roi, parce qu’il est le seul garant des us et coutumes

2- Cesser immédiatement de dire tantôt que vous êtes le roi du village de Vodomé(Adjaha), tantôt roi d’Agoué, tantôt Chef de Famille des Nikoué

3- Faire immédiatement et dans les 72 heures, enlever les plaques que vous avez implantées partout pour dire que vous êtes roi

4- Savoir désormais que seul le roi autorise les cérémonies cultuelles et en informe les autorités administratives
Renoncer à toutes velléités tendant à persister sur votre position

Au cas où vous allez vous opposer à nos conseils qui sont susceptibles de vous protéger et de vous sauver des risques que vous êtes en train de prendre, le Sy.Na.M.I.Tra.AB serait obligé de porter plainte contre vous pour obtenir justice. Par conséquent, toute personne qui tenterait de suivre et de cautionner le sieur KPATAKPATAKOU dans ses activités hors la loi et non-respect des ancêtres, s’exposera à la rigueur des textes juridiques en vigueur dans notre pays.

Enfin, nous lançons un appel aux Hounnons, Bokônons, têtes couronnées et autres dignitaires des couvents d’Agoué à faire allégeance à Sa Majesté SOSSA FOLLY AWON Danhouénou, roi d’Agoué.

Veuillez recevoir, Monsieur KPATAKPATAKOU, présumé Chef de Famille des Nikoué d’Agoué, l’expression de nos sentiments patriotiques.

Banniere carrée

A Abomey-Calavi le 05 juin 2020
Pour le Bureau Exécutif National du Sy.Na.M.I.Tra.AB

Vénérable DANSOU A.Gazozo

 

Ampliations :

Sa Majesté SOSSA FOLLY AWON Danhouénou, Roi d’Agoué

Haut Conseil des Rois du Bénin (HCRB)

Préfet du Département du Mono

Direction Départementale de la Police Républicaine du Mono

Maire de la Commune de Grand-Popo

CA d’Agoué

Commissaire de Police d’Agoué

Huit Chefs des huit villages d’Agoué

Tous les couvents d’Agoué

1 commentaire
  1. […] l’interessé a apporté un démenti à ce qu’il qualifie d’allegations et d’accusations gratuites d’un groupe d’individus dont il ne connaît pas les intentions réelles. Aussi, a-t-il […]

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!