Détournement de deniers publics : Un cadre de MAEP fera 10 ans en prison

0 59

Les faits datent de 2017. En effet, le gouvernement a reçu en 2017, un don de riz japonais qu’il a mis à la disposition des populations par le biais de certains responsables du ministère de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche (MAEP). Ainsi, l’homme de Za-Kpota a, comme d’autres, reçu 1.260 sacs de riz qu’il devrait vendre et reverser au fur et à mesure les sous sur un compte de son ministère de tutelle, MAEP. Il a été constaté ensuite qu’il a vendu la quantité à lui confiée, faisant globalement une somme de 11.340.000 francs CFA. Mais, à aucun moment, l’intéressé n’a jamais versé aucun franc sur le compte indiqué. Ce n’est que suite à une inspection ouverte à cet effet que le pot aux roses a été découvert.

Banniere carrée

Les débats ont été menés à l’audience de la 2e journée à la CRIET. La Cour présidée par Guillaume Dossa Laly, par les motifs évoqués ci-haut, statuant publiquement et contradictoirement en matière criminelle ; reçoit le ministère public en son action ; déclare déclare l’accusé coupable du crime de détournement de dernier public mis à sa charge et le condamne à une peine de réclusion criminelle de 10 ans ferme avec 10 millions d’amende ferme et à payer à l’État béninois. Ce n’est pas tout ! La Cour a également évoqué que l’accusé versera la somme de 11.340.000 francs CFA pour toutes causes de préjudices subis.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!