Toviklin : Bruno AMOUSSOU confronté à une équation politique difficile à résoudre

0 74

Dans un article précédent, nous avons montré qu’il a adressé un courrier au préfet pour faire constater les démissions des chefs d’arrondissement à polémique. Mais, des sources dignes de foi indiquent qu’aucun des trois CA évoqués par le patron des Progressistes dans sa correspondance n’a démissionné.

Banniere carrée

Mieux, des chefs d’arrondissement concernés auraient curieusement écrit au préfet pour faire observer un démenti formel. Ils entendent même poursuivre les auteurs et complices de ce qu’ils appellent « machination grotesque de mensonges » devant la Cour suprême pour faux et usage de faux en écriture et signature.

On est ainsi en droit de se demander si le patron de l’UP aurait inventé des démissions aux fins d’atteindre son objectif. En tout cas, la situation devient simplement de la mer à boire pour le renard de Djakotomey quand même insoumis devant les situations politiques plus compliquées. La procédure de l’autorité première de l’UP serait déjà confrontée déjà à un échec et porte d’ailleurs à croire que le patriarche des Progressistes est en face d’une équation politique difficile à résoudre.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!