Niger : Lancement d’un concours de recrutement de 50 nouveaux magistrats

0 59

Ce concours vise à recruter 50 nouveaux magistrats. Ils sont 777 candidats, parmi lesquels 197 féminins, qui sont à l’assaut des places disponibles. Ils subiront, du 27 au 28 juin 2020, quatre épreuves dont procédure pénale, droit administratif, droit civil et culture générale.

En procédant au lancement de ce concours organisé dans le respect des mesures barrières contre la Covid-19, le Ministre Marou Amadou a rassuré les candidats sur le fait que « toutes les dispositions ont été prises pour que ce concours soit transparent et équitable».

Banniere carrée

Il a également voulu rappeler le laborieux processus qui a conduit à l’organisation de ce concours, notamment la procédure qui a consisté à recourir devant le Conseil d’Etat afin de permettre aux détenteurs de Master 1 en droit de pouvoir y participer, contre l’avis du Syndicat Autonome des Magistrats du Niger (SAMAN).

Cette ouverture, a expliqué Marou Amadou, aura le mérite de permettre de former, pour la première fois, 50 nouveaux magistrats au Niger et ainsi combler, au fur et à mesure, l’insuffisance criarde des magistrats dont souffre la justice nigérienne.
Le Niger compte actuellement moins de 500 magistrats pour un besoin évalué à plus de 1500 pour couvrir l’ensemble du pays. Et parce que « chaque citoyen nigérien a le droit d’avoir son juge naturel à côté de lui, il faut des juridictions dans tous les coins et recoins du pays », a estimé le Ministre de la Justice, qui a également fait savoir que son département ministériel, dans cette lancée, a déjà créé des juridictions au niveau de tous les départements (63) et communes (265) du Niger qu’il va falloir doter en juges.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!