Centre de santé de Hlassamey dans Lalo: Le CA N’Bouké recense les difficultés du personnel

0 53

C’est une chance pour les populations de Hlassamey d’avoir ce jeune soucieux de leur bien-être à la tête de l’arrondissement. Et pour cause, les multiples actes concrets que pose l’homme convainquent qu’il s’est engagé pour l’intérêt général. Après avoir échangé le 27 juin dernier avec les chefs de village en les outillant pour assurer la sécurité des administrés, le chef d’arrondissement N’Bouké est allé s’imprégner des difficultés et besoins du personnel du centre de santé de l’arrondissement. Très émus par l’initiative, le major et la sage-femme ont librement évoqué les difficultés au CA. À en croire les responsables, le centre de santé ne dispose pas de puits, de WC, de salle de garde et d’un bâtiment destiné au magasin. Le major Jules Akotan et la sage-femme Viviane Eteka ont exposé au nouvel élu que les douches et les toitures des bâtiments destinés à leur logement sont dégradées et qu’il faut les réparer. Aussi ont-ils fait noter qu’ils restent dans le noir au moment des coupures d’électricité. La preuve qu’il faut implanter des panneaux solaires ou doter le centre de santé d’un groupe électrogène de relais.

Banniere carrée

Le CA s’emploiera à trouver solution …

 

Plus loin, l’homme du peuple, Bertin N’Bouké a laissé entendre que ses administrés se plaignent trop des évacuations des femmes en état de gestation sans de minutieuses consultations. À ce niveau, la sage-femme a rassuré qu’elles assurent la profession suivant les instructions hiérarchiques. « Nous ne sommes pas autorisées par la hiérarchie à faire des accouchements de complication et des cas de jumeaux », a-t-elle déclaré au Chef d’arrondissement. Elle a ajouté que les femmes ne viennent pas régulièrement suivre les consultations prénatales. Aussi ont-ils évoqué le problème du manque criant du personnel. Prenant la parole, le chef d’arrondissement a salué les efforts marqués par un sacrifice que le personnel consent au profit de ses administrés. Il a promis rendre compte des besoins à qui de droit et se battre pour que le centre de santé bénéficie  d’infrastructures et de personnel. « Je m’emploierai pour que le conseil communal mesure la pertinence de vos doléances pour qu’on puisse vous satisfaire dans l’intérêt supérieur de l’arrondissement », a-t-il assuré. Pour ce qui est de l’incivisme de certains jeunes qui lancent des pierres dans le centre de santé, des dispositions seront prises pour y mettre fin. « Je vous rassure qu’une sensibilisation sera organisée dans les villages pour alerter les parents sur le bien-fondé et la nécessité de la consultation prénatale aux fins d’épargner les femmes enceintes des risques d’accouchement compliqué », a promis le CA au personnel.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!