Lalo/Démarrage du CEP : Le CA N’Bouké apaise le stress des candidats d’Adjaglimè

0 79

Le premier diplôme (CEP) est garanti pour les candidats du centre d’examen d’Adjaglimè, du moins psychologiquement. Et pour cause, le Chef d’arrondissement Bertin N’Bouké les a délivrés des vices producteurs de l’échec. En effet, la crise sanitaire liée au coronavirus avait semé l’inquiétude dans le cœur des enfants. Ceci, ajouté à la disposition sécuritaire qui marque la surveillance de l’examen dans ce centre.

Il a suffi que l’autorité N’Bouké sillonne les salles pour dissiper l’inquiétude et doper le moral aux enfants avant qu’ils démarrent agréablement la composition. En bon père et enseignant maîtrisant les stratégies psychopédagogiques, le CA Bertin N’Bouké a rassuré les enfants qu’ils sont protégés contre la covid-19 pour avoir respecté les consignes sanitaires prescrites. Aussi, a-t-il recommandé aux candidats de rester positifs pour permettre à l’esprit de vite comprendre les épreuves.

Banniere carrée
Le CA N’Bouké dope le moral aux candidats d’une salle de composition

« Tout ce qui vous sera demandé a été déjà fait en classe avec vous. Rien de nouveau ne vous sera demandé. Tout sera facile et vous tous obtiendrez votre diplôme », a laissé entendre l’élu du peuple. « Les surveillants ne sont pas dangereux. Ils ne sont pas là pour vous faire du mal. Ils sont juste venus vous encadrer pour bien composer. Considérez que vous composez dans vos écoles respectives comme d’habitude. Soyez à l’aise et écrivez sur vos copies sans la peur au cœur ni le doute ! », a-t-il ajouté avant de leur souhaiter plus loin de la chance et la réussite.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!