France : Sébastien Ajavon et ces personnalités africaines défendues par Éric Dupond-Moretti

0 31

D’abord très connu en France pour avoir obtenu l’acquittement de plusieurs de ses clients, Éric Dupond-Moretti s’est fait désirer par des personnalités politiques africaines en détresse. Il est l’avocat du roi du Maroc qui l’a conseillé en 2016de défendre le chanteur marocain Saad Lamjarred accusé d’agression sexuelle et de viol, les frais d’avocat étant pris en charge par le palais marocain. Le 10 mai 2016, il assure également la défense de l’opposant congolais, ex-gouverneur du Katanga et candidat à l’élection présidentielle, Moïse Katumbi, dans le cadre de l’enquête concernant le recrutement de mercenaires étrangers. Il sera mandaté après par le même Moïse Katumbi Chapwe pour déposer une plainte devant le Comité des Droits de l’Homme des Nations unies afin d’y obtenir reconnaissance des droits civils et politiques de l’ex-gouverneur de la province du Katanga dans un contentieux l’opposant au gouvernement de son pays. Il est l’avocat de l’opposant Camerounais Maurice Kamto.

Éric Dupond-Moretti défend aussi l’homme l’opposant béninois Sébastien Ajavon au dans de Cocaïne. Au Gabon, il représente Ike Ngouoni Aila Oyouomi, l’ancien porte-parole de la présidence, poursuivi et incarcéré depuis décembre pour corruption.

Banniere carrée

Son cabinet conseille également plusieurs États, comme le Maroc et le Congo-Brazzaville à qui il a notamment prodigué ses conseils sur la structure juridique du pays. En revanche, il n’a pas voulu défendre l’État congolais lors du procès de l’opposant Jean-Marie Michel Mokoko. On notera toutefois que le cabinet défend depuis 2018 l’État djiboutien, dans un dossier de biens mal acquis, suite à une plainte qui vise l’entourage du président Ismaïl Omar Guelleh.

Ange M’TOAMA

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!