Inondation et descentes répétées du maire d’Abomey-Calavi: Ahouandjinou, en balade, bottes aux pieds, sans solution

0 11

Comme à tout début de mandat électif, les populations de la commune d’Abomey Calavi, attentistes observent le premier d’entre eux pour voir ses premières marques, ses premières actions fortes, son courage à s’attaquer aux réels problèmes et surtout sa capacité à être réactif dans des situations de crise et d’urgence. Sur ce dernier volet, le nouveau maire Angelo Ahouandjinou a déjà un terrain d’évaluation : celui des inondations dans la commune d’Abomey Calavi. On le sait tous, cris de cœur, détresse et images à l’appui que depuis quelques semaines, les pluies diluviennes qui se  sont abattues sur le Bénin ont créé  des inondations dans plusieurs localités de la commune d’Abomey Calavi. L’eau a submergé des ménages, agglomérations et des routes. C’est ici, le premier test grandeur nature du maire d’Abomey Calavi. Cette question des inondations a été le baptême de feu pour le successeur de Georges Bada. Mais, malheureusement, son approche de gestion de cette situation d’extrême urgence passe très mal dans les rangs de ses administrés.

Banniere carrée

Une balade pour le buzz

Alors que l’eau dicte sa loi et tient en respect des milliers de personnes dans la commune d’Abomey-Calavi du fait des inondations, le nouveau maire Angelo Ahouandjinou a multiplié ces derniers jours des descentes.  »Le monsieur à solutions » avait-il  une réponse adéquate à cette question liée aux inondations ? De quel message était-il porteur pour atténuer la détresse des uns et des autres ? Dans l’absolu, le nouveau maire Angelo Ahouandjinou a mis la charrue avant les bœufs. Il semble n’avoir pas pris le temps de la réflexion rapide avant d’opérer ces descentes finalement stériles et sans contenus. Cette approche de « descentes multiples » frise même une recherche du buzz sur le terrain ou encore une  »politique-spectacle » combattue depuis quatre ans par le Chef de l’État Patrice Talon, patron de la mouvance à laquelle appartient le maire Angelo Ahouandjinou. Des sorties pour rien et avec zéro résultat. Tantôt dans l’eau, bottes aux pieds lors des dernières pluies, les mains à la hanche (signe de fatigue, d’impuissance et de capitulation), le nouveau maire Angelo Ahouandjinou se fait prendre en photo par ses soins; lesquelles photos se retrouveront des heures après sur les réseaux sociaux pour attester le fait que le maire travaille. Or, c’est du bluff. Pour toutes ces descentes, le maire n’a même pas songé à l’évacuation de l’eau des maisons grâce aux motos-pompes. Le nouveau maire Angelo Ahouandjinou a d’ailleurs confirmé les soupçons d’une impréparation d’avant ses descentes répétées. Interrogé par un média en ligne à l’occasion de l’une de ses multiples sorties sur les approches de solutions au problème des inondations, le maire Angelo Ahouandjinou s’est contenté de dire que son Conseil communal va réfléchir. Cette réponse est la preuve que ni le maire ni le conseil communal ne sont pas préoccupés du bien-être des populations submergées par l’eau. Si non, comment comprendre que pendant que les gens souffrent des inondations et avec son lot de maladies  hydriques, le paludisme… que le maire s’offre juste une balade de plaisir avec des bottes aux pieds pour un coup de  »com » comme on l’aime le dire dans le milieu des médias! Monter dans le bulldozer, dans les tracteurs sur des chantiers comme l’a fait dernièrement le maire est une stratégie d’un  »Yayisme » révolu.

L’heure n’est plus aux compassions vaines. Abomey-Calavi a besoin de solutions concrètes pour sortir des inondations. Le nouveau maire Angelo Ahouandjinou devra donc s’écarter du populisme pour régler les problèmes qui minent la vie des populations. La politique- spectacle, le président de la République Patrice Talon l’a rejetée et travaille depuis quatre ans avec rigueur et ingéniosité. Filleul politique du Président Talon, comme l’ont dit certains caciques du régime, le maire Angelo Ahouandjinou doit vite éviter le piège du populisme et de la gestion hasardeuse à la tête de la commune d’Abomey Calavi. Autrement, il aura échoué !

E. A

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.