500f comme frais de motos mal garées à l’église: Un curé se découvre des talents d’escroc à Kétou

0 29

Les faits dont il s’agit se déroulent dans le département du Plateau. En effet, le curé d’une grande paroisse (dont nous taisons le nom juste par décence et respect au Clergé catholique, convaincus que tous les prêtres ne sont pas pareils) de la commune de Kétou semble oublier sa mission première qu’est de prêcher la parole de Dieu pour d’autres activités. Depuis des semaines, ce curé saisit les motos de ses fidèles et exige des propriétaires  une somme de 500 f avant de libérer les moyens roulants. Le récit glacial des victimes laisse perplexe. Au motif d’avoir mal garé ou disposé leurs motos, ces fidèles venus au culte sur la paroisse voient simplement leurs motos enchaînées par le  Curé. Ici, le slogan est clair. Nul ne prend sa moto s’il ne paie au Curé la somme de 500f. Alors que les fidèles pensaient qu’il s’agissait d’un fait isolé et passager, le  curé de cette grande paroisse de la commune de Kétou ne démord pas. Il en a fait une habitude. Les motos sont régulièrement enchaînées et les fidèles propriétaires obligés de payer la galeuse somme de 500f empochée par le curé.

Banniere carrée

À quelle fin, les sous ainsi perçus sont-ils destinés ? Pourquoi percevoir de l’argent chez des fidèles venus honorer leur croyance ? Le  curé ne pouvait-il pas, si ce motif de motos mal garées était juste, réprimander verbalement les fautifs sans exiger les 500f ? Ce comportement du curé fâche déjà les fidèles catholiques de Kétou. La grogne se murmure entre fidèles mais le curé n’est visiblement pas prêt à abandonner cette attitude qui n’honore pas l’Office du prêtre, homme de Dieu. L’épiscopat est ainsi interpellé.

Eudoxie Aklanty

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!