Afrique/Covid-19 : Plus de 10 000 travailleurs de la santé infectés selon l’OMS

0 45

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a interpellé les gouvernements africains sur la menace que représente la COVID-19 pour les professionnels de la santé en Afrique. « L’augmentation du nombre de cas de COVID-19 en Afrique exerce une pression de plus en plus forte sur les services de santé de tout le continent », a déclaré Dr Matshidiso Moeti, directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique. « Cela a des conséquences très réelles pour les personnes qui y travaillent, et il n’y a pas d’illustration plus frappante de ce phénomène que le nombre croissant d’infections chez les travailleurs de la santé. » a-t-il ajouté

Selon l’organisation, le nombre de travailleurs de la santé infectés fait 10 % de tous les cas dans le monde. Elle précise qu’en Afrique, les informations sur les infections des travailleurs de la santé sont encore limitées, et que les données préliminaires donnent plus de 5% des cas dans 14 pays d’Afrique subsaharienne, et dans quatre de ces pays, les travailleurs de la santé représentent plus de 10 % de toutes les infections.

Banniere carrée

Les infections des travailleurs de la santé de plus en plus importante s’expliquent selon l’OMS par l’accès insuffisant aux équipements de protection individuelle ou la faiblesse des mesures de prévention et de contrôle des infections augmentent le risque d’infection des travailleurs de la santé. L’augmentation de la demande mondiale d’équipements de protection ainsi que les restrictions mondiales sur les voyages ont provoqué des pénuries d’approvisionnement. Les travailleurs de la santé peuvent également être exposés à des patients qui ne présentent pas de signes de la maladie et qui se trouvent dans les structures de santé pour d’autres services. Des risques peuvent également survenir lorsque le personnel de santé est réaffecté à la réponse à la COVID-19 sans avoir reçu un briefing adéquat, ou en raison d’une lourde charge de travail qui entraîne de la fatigue, de l’épuisement professionnel et peut-être une application insuffisante des procédures opérationnelles standard.

Source : OMS

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!