“Talon doit nous écouter”: Le Couffo aux couleurs féminines pour un 2è mandat

0 38

La machine à persuasion et à victoire vient d’être mise en branle. Comme elles l’ont annoncé depuis quelques jours, les femmes rurales du Couffo ont procédé ce samedi 8 août 2020 à Aplahoué, au lancement du mouvement “Talon doit nous écouter”. Il s’agit de la section Couffo des femmes rurales du Bénin regroupées au sein du Collectif des groupements de femmes “Talon doit nous écouter”. Le mouvement extrapole donc les frontières du département du Couffo.

Banniere carrée

Patrice Talon, l’actuel Président de la République, a entendu les bruits retentissants de ces femmes rurales qui, au regard des grands chantiers réalisés en moins de cinq ans, ont saisi le lancement de leur mouvement pour exiger de lui la quête d’un second mandat. Point par point, les femmes rurales du Couffo ont passé au scanner la gouvernance du Chef de l’État. Après une analyse de l’évolution des performances économiques enregistrées par le Bénin sous le régime de la Rupture et les perspectives heureuses qui se dessinent, les femmes rurales du Bénin n’ont pas hésité un seul instant à exiger du Président Patrice Talon un second mandat. ”Il doit accepter d’être candidat à sa propre succession en 2021″, lit-on dans la motion lue par les femmes rurales à Aplahoué. De Patrice Talon, les femmes rurales du Bénin espèrent une plus grande prise en charge de leurs préoccupations dans l’élaboration du prochain programme d’actions de gouvernement. Les femmes rurales sont venues de tous les arrondissements des six communes du Couffo pour la cérémonie de lancement du mouvement “Talon doit nous écouter”. Déjà satisfaites par la modernisation des marchés ayant facilité la vente, l’octroi des microcrédits, la disponibilité de l’eau potable, les femmes rurales ont lancé un vibrant appel à toutes les autres femmes et à tous les jeunes du Bénin à se tenir prêts pour travailler à la réélection de Patrice Talon en 2021. Selon la porte parole du mouvement “Talon doit nous écouter”, « l’appel d’Aplahoué » n’est qu’un signal auquel répondront toutes les sections du Collectif des groupements de femmes rurales du Bénin. ”(…) Nous ferons tout pour que notre appel parvienne au Chef de l’État. Nous multiplierons les sorties dans tout le pays jusqu’à ce qu’il nous écouter réellement”, a-t-elle précisé. Le prochain mandat soir être celui des femmes rurales. Tel est le crédo du mouvement “Talon doit nous écouter”. Véritables amazones dans la sphère socioéconomique et très représentatives dans tous les combats politiques, les femmes rurales lancent ainsi la machine à broyer du Président Patrice Talon pour l’élection présidentielle de 2021.

 

E. A

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!