Ouinhi/viol de femme : Affaire confuse, les intéressés devant le procureur demain

0 59

Nos sources indiquent que la dame W. Viviane âgée de 18 ans, mariée et mère d’un enfant déclare s’être rendue le vendredi 7 août 2020 aux environs de 23h au bord du lac « Sré » de Sagon, précisément au quartier Hinvedo dans l’optique de chercher un pagne qu’elle aurait oublié après la lessive.

C’est ainsi, selon les dires de la dame rapportés par des sources dignes de foi, que le jeune homme G. Léopold âgé de 28, l’aurait suivie en lui proposant une somme d’argent ; ce qu’elle n’aurait pas accepté. Mais ce jeune homme l’aurait tenue par la main, terrassée puis violée.

Interpellé par la police républicaine, le jeune G. Léopold n’a pas reconnu les faits mais confie avoir surpris la dame Viviane avec un autre homme dans la même nuit aux environs de 22h50′ au bord du même lac. L’accusé a ajouté qu’il n’a pas pu identifier l’homme mais déclare avoir promis à la dame de narrer la scène à son mari. Et c’est ainsi que la dame lui a dit qu’elle annoncera que c’est plutôt lui et non un autre homme.

Banniere carrée

Puis, a poursuivi le jeune, selon nos sources proches du dossier, la dame s’est effectivement présentée le lendemain, soit le 8 août 2020 au commissariat pour sa déposition.

Il faut préciser qu’un certificat établi par W. Viviane à l’hôpital de zone de Covè indique qu’elle a eu l’acte de pénétration dont son mari reconnaît avoir été l’auteur bien après celui en jeu lié à G. Léopold. Le même certificat révèle aussi que la dame est enceinte de 2 mois.

Les protagonistes de cette situation sans issue, sans compréhension seront tous présentés au procureur demain jeudi 20 août.

Nous y reviendrons

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!