Bien-être des personnes vulnérables de Hlassamè: Le CA Bertin N’Bouké chez le DDASM François Zinsou

0 57

Le Chef d’arrondissement de Hlassamè œuvre sans répit pour le bien-être de tous ses administrés. Après avoir honoré le même jour, à une audience du directeur départemental de la Santé du Couffo dans le cadre de la sécurité sanitaire de ses administrés, le CA Bertin N’Bouké s’est rendu chez le DDASM aux fins d’échanger avec lui sur la prise en charge des personnes vulnérables de son arrondissement. La démarche de l’élu du peuple de Hlassamè a séduit le DDASM. Ainsi, le Directeur n’a-t-il pas hésité à exprimer la disponibilité et le dynamisme de son département à assister les autorités locales dans les initiatives relatives à la promotion sociale.

« Beaucoup de citoyens de mon arrondissement vivent dans des conditions précaires nécessitant l’assistance des autorités supérieures. Pour cause du manque de soutien, des enfants démunis abandonnent l’école dans mon arrondissement. Des personnes du 3e âge n’arrivent pas à satisfaire les cinq besoins fondamentaux. Au regard de ces quelques énumérations, il s’avère donc nécessaire que je demande à la DDASM de nous assister à relever les défis », a laissé entendre le CA Bertin N’Bouké. Sur le sujet, le CA a confié qu’il a déjà entrepris une réforme sociale aux fins d’identifier les indigents sur toute l’étendue de son arrondissement.

Banniere carrée

Lutte contre la covid-19

Constant dans sa ligne de bataille contre la pandémie du coronavirus, le Chef d’arrondissement de Hlassamè a saisi l’occasion pour demander également le soutien matériel de la direction départementale des affaires sociales et de la microfinance du Couffo.

Il faut noter que le DDASM a donné quelques orientations stratégiques au CA afin que ce dernier réussisse sans faille son quinquennat.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!