Après le communiqué de la Présidence : Enfin ! Des week-ends sans suscitation de candidature

0 33

Depuis, les week-ends paraissent très calmes et ne riment plus avec déclarations de soutien ou invitation du chef de l’État à briguer un second mandat. Cette filière n’a pas prospéré comme l’auraient souhaité certains soutiens et sbires du président Talon. Celui-ci a d’ailleurs prouvé qu’il n’a pas besoin des éloges avant de décider s’il doit ou pas se présenter à un second mandat.

Ne voulant pas faire du neuf avec de vieilles méthodes, le président Talon recadre certains de ses soutiens qui n’ont pas encore compris qu’il a une aversion pour le culte de la personnalité. Il a clairement affiché son opposition farouche à cette pratique. Une pratique qui a repris sous le fallacieux prétexte de l’obliger à être candidat à un second mandat.

Banniere carrée

N’ayant plus d’autres stratégies à faire valoir, ces soutiens occasionnels ont dû rebrousser chemin, ce qui explique l’accalmie que l’on constate ces derniers jours. Certains observateurs croyaient déjà à une pré-campagne censée profiter au président Talon. Ce dernier, on le voit bien n’est demandeur de rien. Et le silence observé après le communiqué interdisant l’affichage sauvage des portraits du président Talon le prouve à suffisance.

Fort des réformes opérées durant son mandat, l’homme n’a vraiment pas besoin d’une quelconque motivation avant de poursuivre lesdites reformes.

Rose H.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!