Dépense publique : La 14ème édition du Répertoire des prix de référence lancée

0 45

Conçu depuis 2007, le répertoire des prix de référence à l’usage de l’administration publique est un outil qui retrace les produits couramment utilisés par l’administration publique avec des indications de prix.

Le lancement de cette 14ème édition a été l’occasion pour le Contrôleur Financier Éric Georges Yetongnon de souligner « le caractère impérieux de ce document qui apparaît aujourd’hui comme un outil de planification et aussi une clé de voûte dans l’architecture des dépenses publiques pour la sincérité des prévisions budgétaires.»

En procédant au lancement officiel de ce précieux outil, le Directeur de Cabinet du Ministre de l’Économie, représentant le MEF, a, quant à lui, tenu à adresser toutes ses reconnaissances aux différents partenaires qui ont permis d’avoir ce performant outil et a par la même occasion souhaité que ce document soit rigoureusement exploité par toute la chaîne d’exécution des dépenses publiques.

Origine juridique du présent document

La conception de cet important outil tire son fondement de la directive n°07/2009/CM/UEMOA du 26 juin 2009 portant règlement général sur la comptabilité publique au sein de l’UEMOA en son article 92, du décret n°2014-571 du 7 octobre 2014 portant règlement général sur la comptabilité publique en son article 117 et enfin du décret n°2016-624 du 12 octobre 2016 portant attributions, organisation et fonctionnement du Contrôle Financier en son article 2, point 9.

Des innovations de cette édition

Banniere carrée

Cette 14ème édition dudit répertoire est composée de 17 catégories et 9 759 articles contre 10 794 à la précédente édition et comporte une palette d’innovation majeures dont notamment :
• la définition d’une nouvelle architecture de présentation de toutes familles d’articles de la catégorie « Équipements sportifs » qui permet d’associer la commande des articles en fonction du niveau de compétition ;

• l’introduction des sous-catégories kits (Kit de césarienne, kit d’hémodialyse, kit ou trousse de voiture et kit de sport) dans la catégorie « produits de santé humaine » autrefois désignée sous l’appellation « produits pharmaceutiques, matériels et équipements médicaux » ;

• la définition d’une nouvelle architecture de présentation de certains appareils pour tenir compte de leur spécifications techniques et de leur performance énergétique ;

• l’introduction d’une nouvelle sous-catégorie dénommée « entretien des routes et pistes » au niveau de la catégorie « Génie civil et Génie électrique » pour encadrer les coûts variables de réalisation des ouvrages dans ce secteur ;

• la refonte de la catégorie « Équipements et autres produits agricoles » en trois sous-catégories à savoir “Équipements lourds et matériels agricoles divers”, “Intrants et semences agricoles” et “Produits de santé animale et végétale”;

• la définition d’une nouvelle approche de présentation de la famille « Imprimante » qui concilie désormais la désignation de spécifications techniques génériques en corrélation avec un profil d’utilisateur.

Il faut noter que la remise officielle du document aux différents acteurs présents, a sanctionné la fin de cette séance à la satisfaction de tous les participants.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!