Université de vacances du Prd : Houngbédji montre des signes de désamour pour la rupture 

0 30

Me Adrien Houngbédji, le président du Parti du renouveau démocratique n’a pas cherché ses mots avant d’apprécier l’état actuel de la démocratie béninoise. Dans un style précis et détaché, l’homme est sorti de son mutisme et a démontré son opposition au régime de la rupture. Ancien président de l’Assemblée nationale et allié du président Talon, Adrien Houngbédji sous qui la nouvelle réforme sur le système partisan a été opérée, semble prendre ses distances vis-à-vis du chef de l’État.

Banniere carrée

Un discours révélateur

Regrettera qui veut le bon vieux temps. En 30 ans d’existence, le Parti du renouveau démocratique aura répondu tant bien que mal à sa mission originelle : animer la vie politique, conquérir le pouvoir et l’exercer. Tout ceci, non sans difficultés. Des coups durs ont été reçus par le parti. Ces derniers sont perçus comme une honte pour nombre d’observateurs qui connaissent la force de frappe du parti, qui a pour citadelle imprenable le département de l’Ouémé. “Nous avons zéro ministre, zéro député, zéro maire, zéro conseiller. Nous l’avions prévu. Et parce que nous l’avions prévu et accepté d’avance, nous sommes sereins. Sereins et présents !”, a déclaré Me Adrien Houngbédji. Plus loin, il a lancé un message d’espoir à ses militants, car le Prd n’est pas fini comme le pensent beaucoup, a rassuré l’ancien président de l’Assemblée nationale. Une lecture croisée du discours tenu lors de l’Université de vacances et l’actualité liée aux dernières communales montre que le Prd est en train de prendre ses distances avec la mouvance au pouvoir. La démocratie béninoise connaît des balbutiements, mais elle finira par pousser de vrais cris, a indiqué Me Adrien Houngbédji. La cause de la démocratie est une belle cause. Il faut y croire toujours et sans relâche. Beaucoup d’observateurs estiment qu’il s’éloigne petit à petit du pouvoir en place. Et le discours prononcé lors de cette université de vacances semble bien leur donner raison.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!