Finances Locales: Romuald WADAGNI pour une meilleure gestion

0 67

Depuis son avènement au pouvoir, le Président Patrice Talon et son gouvernement s’attèlent à assainir et améliorer le système de gestion des finances publiques comme prévu à l’axe 3 du pilier 2 du Plan d’actions du Gouvernement (PAG).

À cet effet, le Ministre Romuald Wadagni a institué par arrêté n°418-C/MEF/DC/SGM/CF/SP du 18 février 2019 institué le visa des Délégués du Contrôleur Financier auprès des départements sur les projets de contrats de marchés publics soumis à l’approbation des Préfets.

Un an après la mise en place de ce nouveau mécanisme, une mission de sensibilisation des acteurs communaux sur l’intervention des délégués du Contrôleur Financier a été initiée avec l’appui de la Conafil. Ladite mission conjointe conduite dans les 77 communes du Bénin et qui aura duré environ un mois et demi, a permis aux deux structures d’obtenir des résultats probants qui ont été rendus public à l’occasion d’une cérémonie tenue ce 30 septembre dans les locaux du Ministère de l’Économie et des Finances.

Rappelant le contexte de ladite cérémonie, le Contrôleur Financier, Eric Georges Yetongnon a souligné que le contrôle a priori a manqué aux efforts de décentralisation pour le développement à la base depuis plusieurs décennies. Pour lui, « cette implication des Délégués du contrôleur financier sur une portion des dépenses communales a enregistré plusieurs améliorations au nombre desquelles : la qualité des contrats de marché, le respect de l’orthodoxie financière en matière d’exécution des dépenses communales et in fine l’assurance de la qualité des livrables ».

Dans ses propos liminaires, le Directeur de cabinet du MDGL représentant le Ministre de la Décentralisation et de la Gouvernance locale, Mr Noël Gankpe, s’est réjoui de la coopération dynamique entre les deux ministères. Il n’a pas caché sa satisfaction des fruits de cette mission qui vient améliorer la qualité de la dépense et éviter les cas de surestimation des prestations.

Banniere carrée

Dans son discours d’ouverture, le DC MEF, Hermann Takou, représentant le Ministre, a remercié les différentes parties prenantes de cette réforme qui crédibilise et rassure de la bonne gestion des fonds publics au niveau des communes. Cette réforme qui consiste à « instaurer le contrôle a priori auprès des maires, permettra d’assurer la qualité de la dépense, de certifier l’exécution financière des dépenses communales et d’assurer l’appui-conseils permanent aux acteurs communaux afin de les accompagner dans le respect des textes de la République» a-t-il conclu.

Prenant la parole au nom des Maires, Didier Sanni Kouandé-Sounon, Maire de Kouandé, a exprimé sa gratitude aux deux ministères et mis un accent sur le nouveau dispositif mis en place notamment l’implication des délégués du Contrôleur Financier qui est leur assurance qualité. Il exhorte le MEF à aller jusqu’au bout en mettant à la disposition de chaque commune, un conseil financier comme prévu dans les perspectives du nouveau mécanisme.

Au nom des préfets, Firmin Kouton, Préfet du Zou, a pour sa part salué la pertinence de l’implication des DCF qui améliore désormais l’efficacité des préfets dans l’approbation des différents projets à eux soumis et améliore la gestion des finances publics au niveau des communes.

Pour finir, le représentant résident de la KFW Bénin/Togo, Günter Roos, au nom des PTF, a dit toute sa satisfaction des excellentes prouesses du Bénin dans l’assainissement des finances publiques au niveau des Départements et au niveau des communes. A l’en croire, « […] le ministère togolais des finances s’inspire de l’expérience du Bénin».

Faut-il le rappeler, depuis 2016 l’Administration Talon affiche une attention toute particulière vis-à-vis du secteur de la décentralisation, se traduisant notamment par les réformes et surtout la nette augmentation des dotations du Fonds d’Appui au Développement des Communes (FADeC).

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!