Commission d’enquête anti-corruption en Afrique du Sud : Zuma contraint de témoigner

0 29

Cette assignation survient, informe La libre Afrique, dix jours après que Zuma, jugé dans son pays pour corruption, a accusé le président de la commission d’enquête d’être « partial » et réclamé qu’il se récuse.

Banniere carrée

Depuis bientôt deux ans, la commission a entendu des dizaines de ministres ou ex-ministres, élus, hommes d’affaires ou hauts fonctionnaires qui ont déballé au grand jour le linge sale de l’ère Zuma.

Par ailleurs, le Président de la commission et vice-président de la Cour constitutionnelle, Raymond Zondo a ordonné la convocation de Jacob Zuma du 16 au 20 novembre. Une absence sans motif suffisant, constituera « une infraction pénale », a-t-il ajouté.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!