Nigéria : Une unité de police dissoute sous la pression des jeunes

0 30

« La brigade spéciale de répression des vols (SARS) a été dissoute avec effet immédiat » a écrit la présidence sur son compte Twitter.

Banniere carrée

De son côté, la police a assuré que les officiers de la SARS seraient redéployés dans d’autres brigades criminelles, et qu’une « unité spéciale de surveillance des crimes commis à l’encontre des citoyens » sera mise en place.

Il faut dire que c’est depuis plus d’une semaine que les Nigérians exigaient la dissolution de la SARS, une unité spécialisée pour les crimes importants (vols, assassinats, parfois kidnappings…) mais accusée d’extorsion de la population, d’arrestations illégales, de torture et même de meurtre.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!