Faso/Justice: Le Dossier «Capitaine Sankara» connaît une évolution

0 42

Le Burkina Faso commémore, ce jour 15 octobre 2020, le 33è anniversaire du décès d’un de ses dignes et intègres Fils, le Président Capitaine Thomas Isidore Noël SANKARA, lâchement assassiné avec plusieurs de ses compagnons au détour d’un Coup d’État qui a conduit Blaise Compaoré au pouvoir.

Plusieurs continuent de se poser une kyrielle de questions sur les commanditaires, les auteurs ou co-auteurs de cet acte ignoble que le Faso et toute la communauté internationale ont toujours condamné. Pour faire la lumière sur ce rocambolesque dossier d’État qui n’a que trop trainé dans les tiroirs de la justice burkinabè, un collectif d’avocats s’est constitué aux côtés des ayants-droit et travaille inlassablement depuis des années. D’ailleurs, ils sont montés au créneau ce 15 Octobre 2020 pour « informer l’opinion publique nationale et internationale que le dossier de l’affaire Ministère public et ayants-droit de feu Thomas Isidore Noël SANKARA contre X […] pour différents chefs d’inculpation dont principalement les crimes d’attentat à la sûreté de l’État, d’assaninat, de faux en écriture publique, de recel de cadavres, etc… ou de complicité de ces infractions a connu une évolution notable.»

 

Lire l’intégralité du Communiqué de presse du Collectif d’avocats des ayants-droit du Capitaine Thomas Sankara, dont la Rédaction de votre Journal a pu avoir copie

 

Communiqué de presse

 

Le Collectif des Avocats constitués aux côtés des ayants-droit du Capitaine Thomas SANKARA, Président du Conseil National de la Révolution assassiné le 15 octobre 1987 avec une douzaine de ses compagnons d’infortune a l’honneur d’informer l’opinion publique nationale et internationale que le dossier de l’affaire Ministère public et ayants-droit de feu Thomas Isidore Noël SANKARA contre X désormais :

 

– Blaise COMPAORE dit Jubal,

– Hyacinthe KAFANDO,

– Gilbert DIENDERE,

Banniere carrée

– Gabriel TAMINI,

– DIEBRE Alidou

et vingt (20) autres, tous poursuivis pour différents chefs d’inculpation dont principalement les crimes d’attentat à la sûreté de l’Etat, d’assassinat, de faux en écriture publique, de recel de cadavres, etc… ou de complicité de ces infractions a connu une évolution notable.

 

En effet, le Collectif des Avocats constitués aux côtés des ayants-droit du Capitaine Thomas SANKARA tient à porter à la connaissance de l’opinion publique que le Juge d’Instruction en charge du dossier a rendu son ordonnance de renvoi devant la Chambre de Contrôle du Tribunal Militaire de Ouagadougou qui a été notifiée aux Avocats des différentes parties.

 

Cette ordonnance de renvoi devant la Chambre de Contrôle du Juge d’Instruction permet d’affirmer que suffisamment d’éléments ont été réunis pour permettre la tenue prochaine d’un procès équitable en vue de la manifestation de la vérité sur les circonstances dans lesquelles se sont déroulés les événements tragiques du 15 Octobre 1987.

 

Le Collectif des Avocats constitués aux côtés des ayants-droit du Capitaine Thomas SANKARA va porter une attention particulière à la suite du dossier qui a été transmis à la Chambre de Contrôle du Tribunal Militaire de Ouagadougou.

 

A l’occasion de la commémoration du drame du 15 Octobre 1987, le collectif des Avocats tient à réaffirmer son attachement indéfectible au combat pour la vérité et pour la justice des victimes du coup d’Etat du 15 Octobre 1987 et ne ménagera aucun effort pour l’aboutissement de la procédure judiciaire en cours.

 

Pour le Collectif d’Avocats

Maître Bénéwendé S. SANKARA

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!