Financements libyens : Les ennuis judiciaires de Sarkozy continuent

0 31

Nicolas Sarkozy, ancien Président français a des difficultés avec la justice de son pays. Selon une information révélée par nos confrères français de Mediapart, il a été mis en examen, ce 12 Octobre, pour « association de malfaiteurs». Ce chef d’accusation qui vient s’ajouter à la triple mise en examen – pour « corruption », « recel de détournements de fonds publics [libyens] » et « financement illicite de campagne électorale » – dont il écopait depuis 2018 dans l’affaire des financements libyens qui auraient servi au financement de sa campagne victorieuse de 2007, est un coup dur pour l’ancien «ami» de l’ancien Guide Libyen Muammar Khadafi.

Dans le même dossier, il avait refusé en 2019 de se soumettre aux questions des juges d’instruction, dénonçant un “complot”.

 

Le « Temps des Tempêtes» pour Sarko

 

Avec cette nouvelle mise en examen, qui est d’ailleurs une première sous la Vème République, sa situation judiciaire s’aggrave et le Dossier Libyen instruit par les juges d’instruction Aude Buresi et Marc Sommerer, n’a pas encore livré toute sa substance.

Banniere carrée

Après 44 heures d’interrogatoire, Sarko estime que « son innocence est à nouveau bafouée par une décision qui ne rapporte pas la moindre preuve d’un quelconque financement illicite». Il continue de clamer son innocence dans cette affaire.

Outre ce dossier, Sarko doit être, prochainement, jugé deux fois en correctionnel pour «corruption» et «trafic d’influence» dans l’affaire des écoutes.

Beaucoup se demandent si c’est le ciel qui s’assombrit et qui s’écroule lentement sur sa tête au moment où certains de ses compatriotes continuent encore à croire en son retour à l’Élysée.

Nous y reviendrons…

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!