Commune d’Adja-Ouèrè : 100 ha de palmeraies attaquées par des chenilles

0 63

Une délégation mixte de la direction départementale de l’agriculture de l’élevage et de la pêche (Ddaep) du Plateau et de l’Agence territoriale de développement agricole (Atda) pôle 6 conduite par le Ddaep, Achille Oniloudé, a visité samedi, les palmeraies de la Coopérative d’aménagement rurale (Car) d’Obèkè-Ouèrè dans la commune d’Adja-Ouèrè, où sévit une attaque des chenilles afin de s’imprégner de la situation informe l’Abp.

 

L’initiative vise à circonscrire la superficie attaquée par les chenilles et prendre des dispositions pour traiter les palmeraies concernées afin d’éviter d’éventuelles propagations de cette attaque.

 

Selon le Ddaep Achille Oniloudé, cette descente fait suite à une prospection phytosanitaire dans le département où il a été identifié les attaques des chenilles au niveau des plantations de palmier à huile. « On a prospecté les lieux, on a apprécié les attaques et on a essayé de donner des directives pour mener des actions musclées sur le terrain afin de juguler la pression des chenilles », a-t-il confié après la visite des plantations.

 

Banniere carrée

Pour le chef du service de la protection des végétaux et contrôle phytosanitaire à la direction de la production végétale du ministère de l’Agriculture de l’élevage et de la Pêche, Eric Adossou, l’attaque est vraiment sévère. « Ce que nous avons vu, ça concerne déjà près de cent (100) hectares de plantation de palmier à huile », a-t-il laissé entendre.

 

Les cadres et acteurs du ministère de l’Agriculture qui ont, à cette occasion, prodigué des conseils aux coopérateurs en ce qui concerne les produits qu’ils doivent acheter pour lutter contre les chenilles, et rassuré également de la disponibilité de l’équipe technique ainsi que du matériel de traitement.

 

Les producteurs ont salué la démarche des cadres de l’agriculture et promis mettre à leur disposition, de ressources nécessaires pour l’acquisition des produits spécifiques afin de contrer la propagation de l’attaque des chenilles dans les plantations de palmier à huile de la Coopérative d’aménagement rurale d’Obèkè-Ouèrè.

 

Rappelons que l’équipe de la Ddaep du Plateau a promis poursuivre la prospection phytosanitaire dans le département, afin d’éviter d’autres poches d’attaque. Aussi ont-ils invité les producteurs à déclarer tout type d’attaque constatée dans leurs plantations afin de bénéficier de l’accompagnement des acteurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!