Côte d’Ivoire/Présidentielle 2020 : «Il n’y a pas eu élection» dixit Simone Ehivet Gbagbo

0 36

Ce 31 Octobre, les ivoiriens ont été appelés aux urnes pour choisir leur nouveau Président de la République. Cette élection qui s’est déroulée dans un contexte particulièrement tendu et surchauffé s’est heurtée à l’appel à désobéissance civile lancé depuis plusieurs semaines par l’opposition pour empêcher le processus électoral.

La mayonnaise est montée ! Dans plusieurs régions, on note des incidents majeurs notamment des bureaux de vote prématurément fermés ; le matériel électoral saisi, saccagé et brûlé par les manifestants contre le 3ème mandat ; les voies barricadées ; des morts et des blessés graves enregistrés etc.

Face à cette situation, l’ex Première Dame et 2ème Vice-présidente chargée de la Stratégie et de la Politique générale du Front Populaire Ivoirien (FPI), Simone Ehivet Gbagbo est montée au créneau dans la soirée de ce 31 Octobre.

Pour elle, «[…] Il n’y a pas eu élection en Côte d’Ivoire».  « Notre pays se retrouve ce soir donc, dans une situation de vacance du pouvoir Présidentiel.» a-t-elle souligné.

Simone Ehivet Gbagbo recommande l’union sacrée de l’opposition politique, de la société civile et des patriotes pour la mise en place d’un gouvernement de transition. « Ce Gouvernement aura pour missions principales, de jeter les bases d’une vraie réconciliation nationale et de créer, dans les meilleurs délais, les conditions d’une élection présidentielle, démocratique et apaisée.» a-t-elle appuyé.

Cette solution a été d’ores et déjà approuvée par certains Leaders de l’opposition ivoirienne à l’instar de Guillaume Kigbafori Soro, l’ancien Président de l’Assemblée nationale et Président du parti GPS, qui a annoncé ne plus reconnaître Alassane Ouattara comme Président de la Côte d’Ivoire.

La Côte d’Ivoire semble être à la croisée des chemins et au bord du précipice. Seul le dialogue préconisé par le Président Laurent Gbagbo dans sa récente interview pourrait ramener la quiétude dans ce pays à la santé politico-sociale fragile.

 

Lire l’intégralité de l’intervention de l’ex Première dame Simone Ehivet Gbagbo

 

ELECTION PRESIDENTIELLE 2020: MADAME SIMONE EHIVET RELEVE L’URGENCE DE LA MISE EN PLACE D’UN GOUVERNEMENT DE TRANSITION

 

Mes chers compatriotes

Ce samedi 31 octobre 2020, devrait se tenir l’élection du président de la République de la Côte d’Ivoire.

Banniere carrée

Face à l’entêtement du Chef de l’État sortant, M. Alassane Dramane Ouattara, de briguer un troisième mandat anticonstitutionnel, l’opposition a lancé depuis le 20 septembre 2020, un mot d’ordre de désobéissance civile, pour faire barrage au viol de la constitution, notre loi fondamentale.

Ce mot d’ordre a été fidèlement suivi sur toute l’étendue du territoire national. 

C’est le lieu de remercier le peuple de Côte d’Ivoire qui a fait preuve de bravoure et de patriotisme. C’est aussi le lieu de présenter ma compassion à toutes les familles endeuillées et mes vœux de prompt rétablissement aux blessés.

Chers compatriotes, 

Ce jour 31 octobre 2020, il n’y a pas eu élection en Côte d’Ivoire. Notre pays se retrouve ce soir donc, dans une situation de vacance du pouvoir présidentiel. 

Il est temps que toute la société ivoirienne, plus particulièrement l’opposition politique, la société civile et les patriotes qui se soucient de l’avenir de notre pays, se donnent les moyens de mettre en place un gouvernement de transition. 

Ce gouvernement aura pour missions principales, de jeter les bases d’une vraie réconciliation nationale et de créer, dans les meilleurs délais, les conditions d’une élection présidentielle, démocratique et apaisée.

La Côte d’Ivoire doit se remettre sans tarder sur les rails de la vraie démocratie, pour un développement harmonieux et dans la paix.

Que Dieu bénisse la Cote d’ivoire,

Je vous remercie

 

Simone EHIVET GBAGBO

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!