Gouvernance/Zè : Jean-Claude Codjia s’imprègne des réalités

0 48

Le maire de Zè, Moussa Amadé et ses administrés ont informé le préfet des difficultés liées aux constructions inachevées des centres de santé dans les arrondissements de Tangbo-Djèvié, de Djigbé, de Yokpo et de Dahoué, l’inexistence d’un centre de santé dans l’arrondissement de Hèkanmè informe l’Abp. Il a signalé que la maison des jeunes est demeurée délabrée depuis des années.

L’autorité de tutelle a proposé des solutions pour sortir la commune de cette crise. Les différents intervenants ont fait savoir que la commune de Zè dispose seulement de trois commissariats de police pour couvrir les onze (11) arrondissements que compte la commune.

Banniere carrée

Ce qui plonge la commune dans l’insécurité avec des individus suspects viennent s’y loger. La faible couverture des réseaux GSM, le déficit de 43 enseignants dans le primaire, les problèmes liés à l’adduction d’eau villageoise et à l’énergie ont fait aussi l’objet de doléances de la part des couches sociales représentées.

À cette séance, la directrice départementale en charge des affaires sociales, a désapprouvé la situation du trafic d’enfants, le non-paiement des frais de maternité qui bloque les femmes nourrices et leurs bébés dans la commune de Zè.

Pour Jean-Claude Codjia, la discipline et la patience doivent être de mise pour trouver de solutions aux problèmes. Le préfet Codjia a demandé aux populations de coopérer avec le maire et son conseil, afin de mettre des domaines à la disposition de l’État pour la construction des commissariats de police d’arrondissements.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!