Stabilité financière : Talon purge l’environnement de la Microfinance

0 45

Depuis la nébuleuse affaire dite de «ICC et consorts» en 2010 avec plusieurs milliers de victimes spoliées, le Bénin a pris un ensemble de mesures visant à éviter au peuple béninois de retomber dans les méandres de ces genres de scandales financiers à la «Madoff». C’est justement ce qui justifie cette détermination du gouvernement Talon à mettre en œuvre l’un des points névralgiques du Programme d’Actions du Gouvernement, qui est d’atteindre l’objectif «Zéro informel au Bénin» notamment dans le secteur de la Microfinance sous l’impulsion du Ministre des Finances, Romuald Wadagni.

Cette veille permanente de l’environnement financier a été au menu du lancement officiel, ce 17 novembre 2020, de «La quinzaine de l’assainissement de la Microfinance». Cette activité qui a eu pour cadre la salle de conférence du Ministère de l’Économie et des Finances, a connu la participation active des Directeurs de cabinet du Ministère des finances et de celui en charge de la Microfinance, du Directeur Général de l’Agence Nationale de Surveillance des Services Financiers Décentralisés, des membres du Comité de Stabilité Financière et d’Assainissement du Secteur de la Microfinance, des membres de l’Association Professionnelle des Systèmes Financiers Décentralisés et des autres parties prenantes.

Dans son mot introductif, le Directeur Général de l’Agence Nationale de Surveillance des Services Financiers Décentralisés, Louis Biao, s’est réjoui de la forte mobilisation des acteurs pour l’assainissement du secteur financier en général et de la Microfinance en particulier. Pour lui, l’organisation de cette quinzaine permet «d’attirer l’attention des populations sur la nécessité d’observer une vigilance accrue contre les promoteurs indélicats de structures illégales de collecte de l’épargne et de placement de fonds de quelque nature que ce soit.»

Prenant la parole, la Directrice de Cabinet du Ministre des Affaires Sociales et de la Microfinance, Natacha Kpochan Razaki, a soulevé la pertinence et l’importance de cette activité qui vise à faire bloc contre la prolifération des structures financières illégales avant de saluer le leadership du Ministre des Finances, Romuald Wadagni et du Ministre en charge de la Microfinance, Véronique Tognifodé, qui luttent inlassablement pour l’assainissement du secteur.

Banniere carrée

Prononçant le lancement officiel de la quinzaine, le Directeur de Cabinet du MEF, Hermann Takou, a tenu à rappeler les dispositions réglementaires qui sous-tendent la sécurisation du cadre financier à travers la veille permanente, l’identification et la fermeture des structures de collecte d’épargne et/ou d’octroi de crédit qui opèrent dans le secteur financier sans autorisation préalable du Ministre en charge des finances et au mépris des textes en République du Bénin. La tenue de la quinzaine «vise principalement à communiquer sur l’état des lieux de l’assainissement du secteur et sensibiliser les populations sur les nombreux défis qui se posent au secteur de la finance décentralisée.» a-t-il souligné.

Il est à noter que de 2012 à ce jour, le Comité de Stabilité financière a procédé à la fermeture de 6 structures illégales et dénoncé auprès de la BEF, 13 structures illégales identifiées dont la majorité a été fermée et leurs promoteurs ont fait l’objet de poursuites et d’emprisonnement.
En 2017, le comité a fermé 03 structures illégales dans les communes de Cotonou et de Porto-Novo.

Au 30 septembre 2020, le secteur financier au Bénin compte un total de 114 SFD. La clientèle desservie est estimée à près de 2 600 000 avec 134 milliards d’épargne collectée et le niveau de l’encours de crédit se situe autour de 163 milliards francs CFA. Des créances en souffrance de près de 13 milliards représentant environ 8% contre une norme de 3% admise dans le secteur, confirme la nécessité de l’assainissement.

Ces chiffres montrent à suffisance la pertinence des différentes actions menées par l’administration Talon pour assainir le secteur.

Le programme de la quinzaine de l’assainissement qui s’étend sur deux semaines à partir du lancement officiel, se focalisera sur le partage des résultats du 3è recensement national des SFD et des initiatives informelles de microfinance effectuée en 2019, le cadre légal et réglementaire régissant le secteur de la microfinance, le bilan des activités du Comité et quelques échanges sur les thématiques notamment le marketing de réseau, le e-commerce etc.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!