Restitution des œuvres culturelles du Bénin : Le Comité ad hoc dresse un bilan

0 45

Le comité ad hoc de la coopération muséale et patrimoniale (CCMP) chargé de la mise en œuvre du Programme de travail commun entre le Bénin et la France dans le cadre de la restitution des biens culturels déroule assurément l’agenda de ses travaux. Installé pour matérialiser la volonté des deux Chefs d’Etat, il a tenu sa session hier, mardi 17 novembre 2020 à Cotonou. Les travaux ont été ouverts par le Ministre en charge de la culture, Jean-Michel ABIMBOLA et son collègue en charge des affaires étrangères et de la coopération, Aurélien AGBENONCI, en présence de l’Ambassadeur de la France près le Bénin, des cadres des ministères, des responsables du CCMP et ceux de la partie française impliqués dans la mise en œuvre du Programme de travail commun.

 

A l’ouverture des travaux, le Président du CCMP, Professeur Nouréini TIDJANI-SERPOS a rappelé la genèse du projet et les différentes étapes franchies depuis la signature le 16 décembre 2019, du Programme de travail commun. Il a surtout mis l’accent sur les dispositions dudit Programme et salué la synergie d’actions entre les cadres et responsables des deux parties.

 

A sa suite, le diplomate français, Marc VIZY a félicité les différentes parties pour le chemin parcouru et l’Assemblée nationale et le Sénat français pour la qualité des débats aussi bien sur le principe d’inaliénabilité du patrimoine conservé dans les musées que sur l’universalité des patrimoines culturels. Il a également salué ce projet de partenariat visant à bâtir une politique muséale béninoise ambitieuse puis rassurer que la France y consacrera des moyens.

 

Banniere carrée

Pour sa part, le Ministre Aurélien AGBENONCI s’est réjoui de l’aboutissement progressif de cette requête de 2016 exprimée par le Président Patrice TALON, et a salué la volonté de la partie française, notamment le Président MACRON qui s’est montré favorable à cette coopération qu’induit la restitution de ces œuvres. Occasion pour lui d’inviter les cadres et responsables des deux parties à maintenir le cap en vue de l’aboutissement du projet.

 

Mais avant, son collègue en charge de la culture, Jean-Michel ABIMBOLA a, dans son speech, rappelé la détermination du Président TALON à s’appuyer sur la richesse patrimoniale pour faire du tourisme une filière de développement économique et un outil de rayonnement à l’international. Mais pour se mettre dans cette dynamique de révélation de notre richesse culturelle, ces trésors qui reflètent l’histoire et la puissance traditionnelle des royautés, doivent revenir au Bénin, a-t-il fait remarquer. Puis, un récapitulatif des différents chantiers touristiques ouverts, les investissements dans les domaines patrimonial et muséal ainsi que les intrants de la mise en service des infrastructures muséales et patrimoniales. A en croire ses propos, ceci conforte le lien entre l’agenda de la restitution des biens culturels et la mise en tourisme de la Destination Bénin. Pour ce qui concerne les différents aspects du Programme bénino-français de travail commun, il a mis l’accent sur l’appui technique et financier à la construction des infrastructures, la prise en charge du volet « développement des compétences » des professionnels chargés de l’animation de la Destination Bénin, l’appui du « fonds de solidarité prioritaires et innovants » et l’actualisation des ressources documentaires. Il n’a pas occulté de l’inventaire des biens.

Pour finir, Jean-Michel ABIMBOLA a souhaité que les travaux de cette session aboutissent à l’élaboration de nouveaux éléments à mettre à la charge de la coopération bilatérale avec la France autour de l’économie culturelle après avoir rassuré les participants de sa disponibilité et celle de son collègue AGBENONCI à les accompagner.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!