Projet «Route des pêches» : Hêhomey lance la phase Il

0 55

Un des projets phares du Programme d’Action du Gouvernement (PAG), l’acte 2 des travaux d’aménagement et de bitumage de la Route des Pêches et de ses bretelles, de la route de l’esclave et de la corniche Est de Cotonou a été lancé, ce 4 Mars 2021, par les soins du Ministre des Infrastructures et des Transports, Hervé Hêhomey, représentant à l’occasion, le Président de la République, Patrice Talon.


Cette cérémonie tenue à Djègbadji à 1km de la place historique de la Porte du Non Retour, a connu une forte participation du gouvernement à travers les Ministres Aurélien Agbénonci des Affaires Étrangères, José Tonato du Cadre de Vie et Jean-Michel Hervé Abimbola du Tourisme, du Conseiller Spécial du Chef de l’État Aristide Talon, du Préfet de l’Atlantique, des députés, des Maires de Ouidah, d’Abomey-Calavi, de Tori et du Premier Adjoint au Maire de Cotonou représentant le Maire de Cotonou, des Directeurs généraux et cadres des structures sous tutelle, des Têtes couronnées et Hauts dignitaires, et d’un parterre d’autorités politico-administratives des communes bénéficiaires dudit projet.

Souhaitant la bienvenue aux différentes délégations en terre kpassè, le Maire de Ouidah, Christian Houétchénou, a souligné que «l’acte qui est posé ce jour est un acte majeur et historique» permettra à terme de révéler la Cité des Kpassè et le Bénin au monde entier à travers la mise en valeur de la côte béninoise de tous ses attraits touristiques.

Abondant dans le même sens, le Préfet du département de l’Atlantique, Jean-Claude Codjia, a tenu à saluer le leadership du Chef de l’État et le pragmatisme de toute l’équipe gouvernementale dans sa dynamique de reconstruction qui essaime sur l’ensemble du territoire national. Sous la rupture et le nouveau départ, a-t-il poursuivi, «lancement égal réalisation».

Après les détails du projet révélés par le Directeur Général de la Société des Infrastructures Routières du Bénin (SIRB), Serge Ahouandogbo, le Ministre Hervé Hêhomey lançant officiellement les travaux, a mis un accent particulier sur l’engagement du gouvernement béninois à faire du tourisme une véritable filière pourvoyeuse de devises. «Ouidah a une symbolique particulière pour notre pays», a-t-il martelé.

Le présent projet intégré qui a pour ossature :
Axe principal de 21km comportant deux tronçons à savoir Adounko-Avléké (7,43km) aménagé en 2×2 voies et Avlékété-Porte du non retour (13,95km) aménagé en 1×2 voies; 1ère bretelle Adounko-Cococodji (4,93km) aménagée en 2×2 voies; 2ème bretelle Porte du non retour-Bouche du Roy (2,36km) aménagée en 1×2 voies; • Route de l’esclave 4,10km aménagée en 2×1 voies et la reconstruction du pont existant avec une bretelle qui relie la place aux enchères (350m) aménagée en 2×1 voies; et une autre bretelle de contournement (600m) aménagée en 2×1 voies; • Corniche Est de Cotonou : Ancien pont- Berge Est- Clôture Ouest de Hôtel PLM Aledjo (2,2km) aménagé en 2×1 voies, a pour objectif principal d’aménager et de bitumer un réseau routier pour la desserte des zones touristiques situées à l’ouest de Cotonou en assurant la continuité avec la première phase du projet jusqu’à la porte du non retour et au-delà en direction de la Bouche du Roy.

Banniere carrée

Pour rappel, la réalisation de cette deuxième phase des travaux qui durera 36 mois est confiée au groupement d’entreprises SOGEA SATOM BÉNIN-SOGEA SATOM UK avec une mission de contrôle assurée par le groupement LOUIS BERGER-HORSE. La maîtrise d’ouvrage déléguée quant à elle est assurée par la Société des Infrastructures Routières du Bénin.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!