Coopération en sécurité routière: le CNSR offre des chicanes aux mairies

0 55

Le Centre National de Sécurité Routière a fait un don d’une centaine de chicanes à certaines mairies hier. Ce geste qui est le témoignage de l’engagement de ce centre à mettre tous les moyens en œuvre pour préserver la vie des usagers de la route, est la première phase du projet de dotation des mairies en chicanes et va s’élargir à d’autres communes. La cérémonie de remise des dons a eu lieu dans les locaux de la direction du Cnsr en présence du représentant du président de l’Association Nationale des Communes du Bénin et du directeur du Cnsr, Aubin Adoukonou.

Banniere carrée

La préservation de la vie des usagers vulnérables dont les enfants est une préoccupation majeure des responsables du Centre national de sécurité routière. Ne pouvant rester indifférent aux incidents et accidents majeurs enregistrés ces derniers mois et qui ont occasionné la mort de plusieurs enfants dans certaines communes de notre pays, le Cnsr, après une étude diagnostique des causes probables de ces événements malheureux a décidé d’octroyer des chicanes aux mairies des communes concernées pour réduire l’excès de vitesse dans les agglomérations. Au nombre des communes ayant bénéficié de ce don, on peut citer : Cotonou, Abomey-Calavi, Porto-Novo, Djougou, Sèmè-Podji, Abomey et Bohicon.
Selon le directeur du Cnsr, ce geste symbolique est le témoignage de l’engagement du Cnsr aux côtés de tous les acteurs impliqués dans la sécurité routière des populations. Il souhaite voir désormais les mairies s’engager dans des actions pour protéger les vies de leurs populations sur les routes. Cela doit passer nécessairement par l’intégration des questions de sécurité routière dans les plans de développement communal et les budgets des mairies.
Le représentant du président de l’Ancb, pour sa part, a salué cet effort louable que vient de faire le Cnsr à l’endroit des communes du Bénin. Pour lui, le Cnsr vient de jouer sa partition. Les mairies doivent également jouer les leurs en sensibilisant les populations au respect des signalisations routières et à casser leur vitesse en présence de ces chicanes qui seront installées. Après des explications sur comment ces dispositifs seront installés sur les routes, Aubin Adoukonou a remis officiellement les lots de chicanes aux mairies présentes à la cérémonie. Les autres chicanes seront convoyées dans les mairies.
Tout en promettant faire un bon usage des dispositifs reçus, le représentant du maire de Porto-Novo, a affirmé la volonté de la mairie de Porto-Novo à jouer désormais son rôle, pour ce qui est de la sécurité de leur population.
Les chicanes sont des dispositifs installés sur une voie de circulation pour produire une série de virages artificiels. Ils sont comme des ralentisseurs pour réduire la vitesse de passage des véhicules. Ils seront donc bientôt positionnés dans les environs des écoles dont les portails sont ouverts sur la voie et à proximité des marchés.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!