Alain Orounla à l’occasion du 3 mai: “Je suis conscient que beaucoup d’efforts restent à faire”

0 61

La journée internationale de la liberté de la presse est célébrée partout ailleurs dans le monde ce 3 mai 2021 sous le thème : « l’information comme bien public ». Cette journée donne l’occasion aux dirigeants de la planète de se rappeler de la nécessité de respecter leur engagement en faveur de la liberté de la presse. Elle constitue également une journée de réflexion pour les professionnels des médias sur les questions relatives à la liberté de la presse et à l’éthique professionnelle.

A cette occasion, le ministre de la Communication et de la Poste, Alain Orounla a délivré un message à l’endroit des Béninois en général et des professionnels des médias en particulier. Il a salué la qualité de leur contribution au renforcement de la démocratie. «  Je me fais l’heureux devoir de saluer avec beaucoup d’admiration les professionnels des médias de mon pays en signe de reconnaissance de la qualité de leur contribution à la construction d’un Etat de droit et de la démocratie chez nous au Bénin », a-t-il laissé entendre.

Banniere carrée

LIRE AUSSI : Tentant de s’arroger la victoire de Talon à Godomey: l’Udbn de Claudine Prudencio, un duvet en politique

Le porte-parole du gouvernement se réjouit de ce que son pays n’est pas cité comme un pays dans lequel les professionnels sont tués. « Je voudrais me réjouis cette année encore de ce que mon pays n’a pas été épinglé comme un pays dans lequel les journalistes sont tués ou assassinés. Je suis aussi conscient que beaucoup d’efforts restent à faire et que nous devons effectivement redoubler d’ardeur », a conclu le ministre de la Communication.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!