Affaire de l’usurpateur de titre de magistrat arrêté à Fidjrossè : le “faux juge” en face de vrais magistrats demain

0 74

Résolument très engagé à toujours vous livrer objectivement l’information, votre web média LE POTENTIEL suit rigoureusement l’évolution du dossier “usurpation de titre” dans lequel est impliqué un homme de Dieu se prenant pour un agent de la magistrature.

Pour l’heure, il est à noter que l’homme est toujours en garde à vue à la brigade criminelle sise à Agblangandan. Il sera présenté demain jeudi 9 septembre 2021 au Procureur du Tribunal de première instance de première classe de Cotonou. Comme précisé dans le premier article annonciateur de l’affaire, le “faux magistrat” devrait être présenté hier, mardi 7 septembre 2021 au procureur. Mais, les Officiers de Police Judiciaire (OPJ) de la brigade criminelle ont décidé de poursuivre l’investigation ouverte dans l’optique de démanteler tout le réseau et appréhender les éventuels complices du mis en cause, usurpateur de titre.

De nouvelles informations…

Banniere carrée

Les sources dignes de foi de votre réseau média rapportent que le mis en cause s’est servi des menottes des agents de sécurité en exercice sur le site GESICA, l’immobilier sis dans les encablures du carrefour Vèdoko. Les mêmes sources précisent que cette société privée appartient à un frère du “Tout-puissant faux magistrat” semeur de trouble dans la communauté.

En vérité, “l’usurpateur de titre est un pasteur écclésiaste et prêche sur une église au Brésil. Il ne vit pas en permanence au Bénin”, ajoutent nos informateurs suivant strictement l’évolution du dossier à la brigade criminelle. Les mêmes sources ont relevé une évidence attestant davantage l’usurpation de titre qu’a commise l’homme en Christ. Aucune lexique juridique n’est constatée dans ses dires lors de l’audition sur procès-verbal.

Gaëtan D.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!