Réunion annuelle des conseillers départementaux et nationaux de l’Onmb à Bohicon: le plan stratégique 2022 adopté, un nouveau bureau bientôt élu

0 49

L’ordre national des médecins du Bénin (ONMB) a tenu du 10 au 12 février 2022 à l’hôtel Amazones de Bohicon, sa réunion annuelle qui a regroupé les conseillers nationaux et départementaux. Une rencontre qui tient lieu de conseil général annuel ordinaire. C’était pour les participants de faire le compte rendu des activités menées au cours de l’année 2021 et de projeter vers l’avenir.

Faire le bilan des activités menées en 2021, analyser et adopter les rapports d’activités des différents conseillers nationaux et départementaux et mettre en place un plan d’actions pour 2022. Tel est l’objectif de cette réunion annuelle de l’ordre national des médecins du Bénin (Onmb)  tenu du 10 au 12 février 2022 à Bohicon. Une rencontre qui intervient quelques mois avant la fin du mandat du du bureau actuel de l’ordre.
C’était donc l’occasion pour les participants d’apprécier le travail abattu par l’équipe du Prof Moïse Francis Dossou récemment promu en conseil des ministres. Et parlant des 4 dernières années de gouvernance à  l’Onmb, Dr Rafiou Baguidi, président départemental de l’Onmb pour le Borgou retient que l’actuel bureau s’est illustré et a été très actif. « Depuis 20 ans que moi je suis médecin, c’est la première fois qu’il y a eu du professionnalisme dans les activités de l’ordre. Et ce que l’ordre a fait pendant ces  4 ans est incommensurable. Les réformes du gouvernement nous ont aidées, parce que l’ordre est au cœur de tout ce que le ministère de la santé fait. Aujourd’hui tout médecin est obligé de s’inscrire à l’ordre, respecter la déontologie médicale et les droits du client » a-t-il laissé entendre.
Et puis que le bureau sortant de l’Onmb a mis la barre très haute, la nouvelle équipe qui sera certainement installée courant juin-juillet 2022 est tenue de maintenir le cap et faire mieux. « Si jamais on relâche avec ce niveau qu’on a atteint, la revanche des non médecins, de ceux qui exerçaient illégalement le métier va être terrible. Parce qu’on a bataillé dur pour en arriver là. Le gouvernement nous a beaucoup aidé en sanctionnant. Si on relâche on  risque de partir encore plus bas », a martelé Dr Rafiou Baguidi.

Banniere carrée

*Les réformes du gouvernement ont permis à l’Onmb d’atteindre ses objectifs*


Dr Iguemal  Adjahoto, médecin gynécologue et secrétaire général de l’ordre national des médecins du Bénin a pour sa part remercié les autorités  à divers niveaux pour avoir pris à  bras-le-corps le problème d’exercice illégal de profession de médecin.
Le président de l’ordre, Prof Moïse Francis Dossou faisant un bref aperçu sur le mandat qui tire vers sa fin, s’est exprimé en ces termes : « On peut retenir que nous existons. Il y a une visibilité qui a été apportée à travers un certain nombre d’actions plus ou moins fortes, certains vigoureuses, d’autres plus douces. Nous avons su durant ces 4 années, donner un nouveau souffle à notre creuset. Nous sommes écoutés  et respectés, c’est une bonne chose. Nous avons donné la preuve de notre proactivité. Nous avons réussi à travailler en équipe, à prendre les décisions ensemble ». A l’en croire, le prochain bureau à l’obligation de poursuivre l’œuvre.

L.T.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!