Affrontement hier entre la police et des fauteurs de troubles dans la Donga : voici la vérité des faits

0 69

L’on a désormais des informations précises sur la situation ayant prévalu hier samedi 09 avril 2022 à Bougou dans la Donga. Une situation qualifiée « d’affrontement entre policiers et transporteurs avec des morts et des blessés » sur les réseaux sociaux. Selon nos sources, tout est parti en effet du « non respect du code de la circulation routière » par certains individus de Bougou sur la voie de Bassila. Une patrouille de la police dans sa mission de sécurisation du corridor a constaté un mauvais stationnement sur la voie, une infraction réprimée par la mairie qui les a doté de sabots. Ainsi donc, dans ses prérogatives elle a effectivement saboté le véhicule, l’obligeant à aller payer à la mairie de Djougou comme cela se doit. Mais force est de constater qu’après le départ de la patrouille des lieux, des délinquants ont cisaillé ou rendu défectueux le sabot permettant ainsi au camion de s’échapper. La patrouille à son retour ayant constaté les faits, a aussitôt ouvert une enquête. Ce qui a conduit à l’interprétation des meneurs qui se disent être des chasseurs. Fortuitement ces derniers sont venus en renfort le lendemain voulant incendier le commissariat. Chose que la police a pu calmer tout en demandant de renfort auprès de la hiérarchie pour sécuriser le commissariat. Comme si cela ne suffisait pas un des meneurs revient sur les lieux voulant attaquer les policiers. La patience ayant des limites, les forces de l’ordre n’ont pas hésité à ouvrir le feu sur lui. Il a donc été abattu sur place.

Banniere carrée

Abbas T.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!