Infanticide et empoisonnement à Aplahoué : le policier Bossavi Gérald écroué à la prison de Lokossa

4 94

Le mercredi 30 mars 2022, Le Potentiel annonçait la tentative d’infanticide commise à Aplahoué par un policier sur son enfant. L’équipe de la Rédaction suivant de très près l’évolution du dossier, a obtenu de nouvelles informations exclusives.

Bossavi Gérald, le flic brigadier autrefois soupçonné d’avoir administré le dimanche 27 mars 2022 de l’acide à un nouveau-né qui n’était que son enfant issu d’une relation extra-conjugale, a été déposé en prison ce mardi 3 mai 2022.

Ainsi en ont décidé unanimement le procureur, le juge d’instruction et le juge des libertés et de la détention à la suite des résultats de l’enquête rogatoire ouverte à l’éclatement de l’affaire. Aux heures actuelles, l’Agent fait l’expérience de la vie carcérale à la prison civile de Lokossa. Selon nos recoupements, l’affaire s’agissant d’un crime, elle est déférée en instruction.

Des informations rapportées par les sources, les nombreux hôpitaux parcourus avec l’enfant n’ont pas pu empêcher sa mort. Les sources précisent qu’il est décédé il y a quelques jours à l’Hôpital de la Mère et de l’Enfant (Homel) à Cotonou.

Pour mémoire, le fonctionnaire de police aurait, en qualité de géniteur, rendu visite à la “maman bébé” une semaine après la naissance du nouveau-né. Dans la chambre, il aurait subtilement demandé à son “épouse du dehors” d’aller lui chercher un calendrier pour qu’il cherche le prénom à donner à l’enfant. C’est ainsi qu’en l’absence de la maman, il aurait introduit de l’acide dans la bouche de l’enfant.

Banniere carrée

LIRE AUSSI >>> Brigade Économique et Financière : la comptable Bissaloué Dalila arrêtée et gardée à vue

Les cris du bébé ont alerté les voisins et à leur arrivée sur les lieux, le crime a été découvert. En voulant arranger les choses, le produit s’est renversé sur sa main et sur les vêtements de l’enfant. Dans un audio qui avait circulé sur les groupes WhatsApp, le brigadier niait avoir été l’auteur du crime.

Des détails obtenus dans le dossier, la jeune dame génitrice de la victime a, après avoir eu des jumeaux, vainement cherché d’enfant avant de trouver celui-ci qui la quitte encore de cette façon cruelle.

À suivre…

Gaëtan D.

4 commentaires
  1. YEVI dit

    C’est déplorable, le policier serait décourager à jamais

  2. YEVI Alain dit

    C’est déplorable, le policier serait décourager à jamais

  3. Paul Asko EDAH dit

    Qui cherche trouver, qui trouve supporte

  4. YOVOVI dit

    Quelle méchanceté !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!