Visite de l’exposition des biens culturels: ému, le roi des Tossonous lance un appel à Talon

1 66

Comme certains gardiens de la tradition l’ont déjà fait, le roi des Tossonous du Bénin et d’ailleurs, sa Majesté TOSSO Holou Zoudjè Wandji Ganmasizo Toli Yélian était au plais de la présidence de la République ce vendredi 13 mai 2022 pour visiter l’exposition des trésors royaux ainsi que les œuvres contemporaines. Le souverain était accompagné pour la circonstance de ses ministres, ses conseillers et plusieurs autres membres de la cour royale venus de toutes les localités du Bénin.
Appuyés par les guides, le roi et sa suite ont eu le temps de visiter et de contempler ces trésors ramenés de la France l’année dernière..
A l’issue de cette visite guidée, sa Majesté TOSSO Holou Zoudjè Wandji Ganmasizo Toli Yélian s’est confié à la presse.

Il a d’abord exprimé sa joie avant de formuler une doléance à l’endroit du chef de l’Etat Patrice Talon. « En tant que roi des Ayatoganmènou, j’ai le devoir de venir visiter cette exposition majeure, parce que le président Patrice Talon a eu le courage de ramener les étriers royaux sur leur terre d’origine. Je me suis fait le devoir de venir le féliciter, prier pour lui, prier les mânes des ancêtres des Tossounous et toute autre royauté du Bénin afin qu’ils puissent lui accorder une longue vie pour que de pareilles initiatives se poursuivent pour le développement du Bénin», a-t-il laissé entendre.

Banniere carrée

En tant que dépositaire légal de la divinité Ogou qui est restée en France, le roi s’est dit très heureux de voir que le président Talon ait osé négocier le retour de ces 26 trésors royaux. Il a imploré la bénédiction de toute la cour royale sur lui et son gouvernement. Sa Majesté TOSSO Holou Zoudjè Wandji Ganmasizo Toli Yélian est certes satisfait, mais pas totalement.
Il a donc saisi l’occasion de son passage au palais de la Marina pour lancer un appel à l’endroit du chef de l’Etat afin que les trésors royaux qui sont encore en France, notamment la divinité Ogou puissent revenir pays. « Il y a un sentiment de tristesse qui m’anime parce que ma divinité tutélaire Ogou est restée en France. Je vais continuer à prier pour lui pour qu’il puisse avoir la force de négocier avec le président Emmanuel Macron pour que cette divinité revienne. Une fois qu’il a accepté nous envoyer 26 oeuvres, Ogou doit revenir», a-t-il lancé au président de la République.

Le roi a pour la petite histoire rappelé que cette divinité pour l’emporter, elle a coûté la vie à 6000 Wémènou entre Adjohoun, Azowlissè et Dangbo en 1814.

1 commentaire
  1. Ahossa H.Paul dit

    Je suis très ému de voir mon roi en visite aux 26 trésors royaux rapatriés

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!