Sorties frauduleuses des engrais agricoles du Bénin : le MAEP et le DGPR mettent en garde

0 56

La décision interministérielle du 05 mai 2022 interdisant la commercialisation frauduleuse des intrants agricoles subventionnés par le gouvernement semble inconnue de certains agriculteurs. Le mardi 20 mai 2022, Directeur Générale de la Police République (DGPR ) par un arrêté, annonçait l’arrestation de 67 personnes trafiquant d’ intrant agricoles. Ce bilan ‹‹ susceptible de mettre l’économie béninoise à genoux ››, n’est pas passé sous silence. Hier lundi 23 mai 2022, le Ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche (MAEP), Gaston Cossi DOSSOUHOUI et le Directeur Générale de la Police République, se sont retrouvés au cabinet du MAEP pour une énième tentative de mise en garde.

Nombre d’agriculteurs ont préféré boycotter les précédents avertissements du gouvernement face à l’exportation frauduleuse des engrais agricoles, à en croire Gaston DOSSOUHOUI. Jusque-là, la situation n’est pas toujours reluisante. «C’est notre économie que quelques vils individus cherchent à saboter. En l’espace d’un mois seulement, près de 400 tonnes d’engrais sont en instance de départ. Combien a pu partir par des voies déguisées ? C’est Dieu seul qui sait. Avant qu’on ne fixe les prix des engrais, certains ont déjà commencé par trafiquer à la faveur de passage de tel magasin à tel autre, et les engrais sont entreposés dans les villes frontières et n’attendent qu’à être sortis », apprend le ministre. À l’entendre, le tableau paraît bien plus sombre que l’on le pense. Une urgence d’action pour contrer ce nouveau sous-secteur de l’informel paraît évident. ‹‹ (…) ceux qui ont transporté comme ceux chez qui on a payé, savent ce qui les attend. Tous les ouvriers de l’ombre de cette sale besogne, civiles ou forces de l’ordre, exposent leur vie et leur carrière. Et ce ne serait plus comme avant. Nous allons le faire avec l’énergie qu’il faut et décourager à jamais ces velléités de faux. Dans tous les cas, les camions arraisonnés sont dans le circuit des traitements qu’il faut, et je crois qu’on va le faire pour décourager à jamais ces manœuvres ››, tranche le chargé de l’Agriculture, de l’Elevage.

Si l’exportation frauduleuse des engrais agricoles sur le territoire national est interdite, il n’en demeure pas moins pour l’introduction des pesticides frelatés dans l’agriculture. Le
Directeur Générale de la Police République, en parle. « (…..) Je voudrais préciser que l’introduction de pesticides frelatés est interdite sur notre territoire. (…) Les contrevenants subiront la rigueur de la loi. Les agents civils et les forces de l’ordre ne doivent en aucune manière s’introduire dans cette manœuvre frauduleuse. Je reprécise, tous les agents civils, militaires et lorsque je parle de militaires y compris les policiers, les douaniers, tous les éléments de force de l’ordre ne sont pas autorisés à s’impliquer à cette manœuvre frauduleuse. Dans le cas où ils s’impliqueraient dans cette manœuvre frauduleuse, ils subiront les rigueurs de la loi », avertit le Chef de la police républicaine.

Banniere carrée

L’occasion faisant le larron, le ministre Gaston DOSSOUHOUI, a levé le voile sur les dangers liés à l’utilisation des instants frelatés dans l’agriculture. ‹‹ (…) Même si les prix qu’on nous propose sont plus bas que les prix des intrants homologués ici, vous courez le risque de baisser la productivité, de développer les parasites et de leur faire acquérir une résistance au point où même quand on va utiliser les autres intrants, ces derniers ne pourront pas les attaquer convenablement. La perte est double pour vous tous. Vous ne gagnez pas et allez faire davantage les autres, même s’ils étaient des facteurs légaux ››, explique-t-il.

Plus loin, il a exprimé sa reconnaissance envers les citoyens ayant aidé à épingler les auteurs de la commercialisation frauduleuse des intrants agricoles. ‹‹ Je vous invite à utiliser les numéros verts 113 et 166 pour nous informer ››, a-t-il exhorté.

Nadine BEHANZIN

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!