Sécurité alimentaire et nutritionnelle au Bénin: ACED lance la consultation nationale pour la formulation de 100 questions actuelles et critiques

0 56

L’hôtel  Golden Tulip le diplomate de Cotonou a servi de cadre le 27 mai dernier au lancement de la phase de consultation nationale de l’initiative de formulation de cent (100) questions de recherche actuelles et critiques sur la sécurité alimentaire  et la nutrition au Bénin. Elle est mise en œuvre par  l’Ong Action pour l’Environnement et le Développement Durable (ACED-Bénin) avec l’appui de Evidence Policy  Action (Epa) et  la communauté des chercheurs.


Informer l’opinion publique et les acteurs actifs dans l’écosystème de la sécurité alimentaire et la nutrition  (San) au Bénin sur les modalités pour participer à une consultation nationale. C’est l’un des objectifs de l’initiative mise en œuvre par Aced-Bénin et qui a été officiellement lancée ce 27 mai 2022 à Cotonou. Elle va permettre de  formuler  100 questions de recherche critiques et actuelles sur la San dans le pays. L’évènement marque le début d’une étape majeure de cette initiative qui va aboutir à l’élaboration d’un agenda de recherches spécifiques dans le  domaine au Bénin.
En effet, la sécurité alimentaire et la nutrition sont des enjeux majeurs de développement au Bénin qui interpellent les décideurs politiques, la société civile ainsi que les partenaires au développement. Toutefois, les efforts et investissements  sont fragilisés par les crises environnementales, sanitaires, sécuritaires, politiques ou géopolitiques.
Lors de la cérémonie du 27 mai dernier, le Directeur exécutif (DE) de l’Ong Action pour l’Environnement et le Développement Durable (Aced-Bénin),  Fréjus Thoto a rappelé que cette initiative de recherches remonte aux années 2018-2019 où ils ont commencé par avoir des échanges avec différents acteurs sur ce besoin, et ceci  pour deux motivations essentielles.
À l’en croire, la première vient de la faible utilisation des agendas de recherche de façon générale. « Ce faible taux d’utilisation des résultats de recherche s’explique en partie par le fait que les potentiels utilisateurs des résultats de ces recherches que sont les décideurs politiques, les organisations de la société civile et autres ne sont pas souvent à même de demander des travaux de recherches spécifiques  et ne sont pas souvent la cible principale lorsque la communauté scientifique élabore ou identifie ces questions», a-t-il fait savoir. Aux dires du DE/Aced-Bénin, le schéma actuel est tel que les institutions de recherches ou les chercheurs n’ont pas encore un financement local de la recherche pour pouvoir décider de leur agenda de recherches et de le conduire sur des périodes de 5 à 10 ans. Mais ce type de financement pose selon lui un défi lié à la conception et l’orientation. C’est d’ailleurs pour cette raison que cette initiative qui a démarré en mai et prendra fin en juin prochain trouve toute son importance.

Ainsi, après le lancement officiel de cette initiative, les acteurs des domaines de la sécurité alimentaire et de la nutrition au Bénin sont invités à participer activement à la phase de consultation nationale qui est destinée à échanger avec les parties prenantes actives dans la lutte pour une sécurité alimentaire et un meilleur état nutritionnel au Bénin. Le but de cette consultation est par ailleurs de collecter leurs intérêts, besoins, ou les problématiques majeures de la sécurité alimentaire et de la nutrition, pour lesquelles ils souhaiteraient obtenir des réponses dans un court délai, sous forme de données probantes.
Pour participer à cette phase de l’initiative de formulation des 100 questions de recherche actuelles et critiques sur la sécurité alimentaire et la nutrition au Bénin, il faut remplir le formulaire

Banniere carrée

*Les chercheurs associés à l’initiative*

L’intervention de Fréjus Thoto a été suivie de celle du professeur Roch Mongbo de la Faculté des Sciences agronomiques de l’Université d’Abomey-Calavi. Ce dernier a présenté une communication à une voix, mais à plusieurs murmures sur la genèse de l’initiative, ses objectifs,  ses champs d’analyse et le processus de sa mise en œuvre. Une présentation qui a laissé place à une discussion au cours de laquelle les personnes ressources, les chercheurs  et les participants ont partagé leurs observations, contributions et expériences sur la sécurité alimentaire et la nutrition au Bénin.
En procédant au lancement officiel de cette consultation nationale,  Prof Issaka Youssao Abdou Karim, représentant le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique,  a fait savoir que cet  événement marque une phase  importante dans l’initiative mise en œuvre par Aced. « L’initiative  entre parfaitement dans la vision du gouvernement en ce qui concerne la politique nationale sur la sécurité alimentaire et nutritionnelle. Nous la soutenons et profitons de l’occasion pour encourager les initiatives comme celles qui permettront d’orienter les prises de décisions à tous les niveaux », a-t-il laissé entendre.
Rappelons que Aced est une organisation indépendante à but non lucratif créée en 2009 et basée au Bénin. Elle travaille sur les défis les plus importants liés à la San. Elle contribue également à la recherche, aux politiques et à l’action au plan local pour réduire la pauvreté  et la faim au sein des communautés.

L.T.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!