Pour viol sur une maîtresse à Cobly : le directeur de l’Epp/Kpempouole arrêté

1 69

À l’Ecole primaire publique de Kpempouole à Datori dans la commune de Cobly, un directeur d’école aurait violé son institutrice. Des informations recueillies, la victime passe souvent la pause de midi dans l’école avant de reprendre les classes à 15h.

Selon nos sources, sa résidence serait loin de l’école. Ainsi, le directeur présumé violeur aurait commis son forfait après avoir, évoquent nos sources, exercé plusieurs pressions psychologiques sur sa collaboratrice qui, mieux, est une femme régulièrement mariée.

Selon nos informations, le jour du forfait, après la sortie des écoliers à midi, un calme absolu s’observait dans l’école entre 12h30 et 14h30. Profitant de ce calme, le dirigeant d’école s’est alors introduit dans la classe de l’institutrice et se serait jeté sur elle alors qu’elle était en pleine sieste. Selon les précisions apportées par les mêmes sources, les bruits effectués par la victime pour empêcher le directeur seraient vains. Et l’acte sexuel sans consentement aurait eu ainsi lieu.

Banniere carrée

Pour la victime, cet acte ne doit rester impuni. Elle a ensuite alerté le commissariat de Datori en début de semaine. Le lendemain, ce directeur a été interpellé et écouté sur procès-verbal. D’après nos recoupements, il a reconnu les faits et l’Officier de Police Judiciaire (OPJ) a noté la gravité des faits et lui a flanqué une garde à vue.

Dans les heures à suivre, il se retrouvera devant le procureur qui poursuivra la procédure judiciaire. À noter que le viol est, au regard du code pénal, considéré comme un crime.

À suivre…

1 commentaire
  1. Saïd Dicko dit

    Le diable reste sur le qui vive.
    Mais pour en arriver au titre de directeur d’école, il faut avoir justifié d’une bonne moralité. Ce Monsieur à remis en cause son avenir…..

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!