Bénin Microcrédit Alafia : plus de 11 milliards déjà débloqués

1 58

À son investiture le 23 mai 2021 à Porto-Novo, Patrice Talon avait promis un mandat « hautement social » au peuple béninois. Un an après, les fruits ont-ils tenu la promesse des fleurs ? Sur la télévision nationale hier mardi 30 mai 2022, la ministre des Affaires sociales et de la Microfinance, Véronique Tognifodé a apporté des clarifications sur les actions du gouvernement dans son secteur. Elle a notamment mis l’accent sur les résultats enregistrés grâce au microcrédit Alafia.

Réduire sensiblement le taux de pauvreté dans le pays et aider les femmes à être économiquement autonome : c’est l’objectif du projet microcrédit Alafia piloté depuis 2020 par le ministère des Affaires sociales et de la Microfinance du Bénin. Ce projet inscrit dans le Programme d’Action du Gouvernement (PAG 2) fait son bonhomme de chemin sur le territoire national. Selon les chiffres évoqués par la ministre Véronique Tognifodé sur la chaîne nationale, plus de 265 mille citoyens béninois ont déjà bénéficié du microcrédit Alafia.

Et pour parvenir à cette fin, plus de 11 milliards 800 millions de francs Cfa ont déjà été décaissés par le gouvernement de la rupture. Dans l’optique de soulager les peines des populations, de nouvelles réformes sont en cours pour améliorer les prestations de ce service, à en croire Véronique Tognifodé.

Banniere carrée

« Le gouvernement a revu toutes les conditions de microcrédit en termes d’intérêt. Les transactions sont prises en charge par l’Etat pour permettre aux bénéficiaires de pouvoir rembourser et profiter de leur bénéfice. (…) Dans les toutes prochaines semaines, nous allons augmenter le crédit à 100 000 FCfa, toujours avec de meilleures conditions pour les bénéficiaires. Cela a été accepté au cours du Conseil des ministres. Les conditions ont été approuvées », a appris la ministre.

Sans pour autant s’en arrêter là, Véronique Tognifodé a fait part de la satisfaction de l’équipe gouvernementale quant à ce projet. « Nous sommes très satisfaits de ce microcrédit. Cela a même fait école. Nos collègues du Congo sont venus étudier le schéma du microcrédit Alafia pour comprendre afin de reprendre le même projet chez eux.

Récemment, il y a également une équipe du Niger qui est venue, toujours dans le même but. Cela veut dire que c’est quelque chose qui marche et qui fait école », a-t-elle fait savoir.

Nadine BEHANZIN

1 commentaire
  1. KEKE dit

    C’est vraiment bon pour soustraire la population de la famine. Que puis-je faire pour être devenu un client dans le cas du besoin ? Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!