Hausse du prix du carburant : un candidat au Bepc tué lors d’une manifestation

0 55

Mercredi 1er juin 2022. C’était aux environs de 21h. Thierno Mamadou Diallo, se rendait à 30 mètres de son domicile pour récupérer ses fiches de révision. Il reviendra plus jamais chez lui. Son corps sans vie gisait désormais au sol dans une mare de sang. À 19 ans, le jeune élève vient de se faire tué par balle sur l’axe le Prince. En effet, le mercredi 1er juin 2022, des civils guinéens s’étaient réunis sur l’axe le Prince à Conakry pour protester contre la hausse du prix du carburant. C’est d’ailleurs l’un des premiers mouvements de protestation après la décision du gouvernement visant à revoir à la hausse le prix du carburant.

Selon des médias locaux et étrangers, la famille de la victime, accuse les forces de l’ordre qui intervenaient ce jour sur les manifestations. Au média français RFI, la grande sœur du défunt, Halimatou Diallo, se confie : « C’était calme, il est juste parti chercher son ordinateur. Il passait le brevet. C’est les forces de sécurité, parce qu’on a tiré. C’est seulement eux qui ont des armes. Ils ont tué mon frère ».

Banniere carrée

D’après le directeur adjoint du service de communication du ministère de la sécurité, Mory Kaba, les circonstances de la mort du jeune n’étaient pas claires. Il a assuré qu’une enquête serait ouverte pour élucider cette affaire, avant d’inviter la population à la prudence. « Sur l’axe, certains jeunes érigent des barrages et commencent à s’attaquer à de paisibles citoyens. Pour se défendre, ils sont parfois munis d’armes. Il se peut que le jeune soit mort dans ces circonstances, il se peut qu’il ait été tué par des bandits ou par les forces de l’ordre. Mais pour l’heure, seules les enquêtes peuvent nous dire réellement comment il est mort. ». Tels sont les propos colonel Mory Kaba, cités par RFI.

Thierno Mamadou Diallo, pourrait être l’un des premiers morts enregistrés dans un mouvement de contestation depuis l’arrivée de la junte au pouvoir. Le mercredi 1er juin 2022, le prix du litre des produits pétroliers notamment l’essence, le gasoil, et le pétrole ont connu une augmentation de 20% en Guinée Conakry. De 10.000 francs guinéen, le prix du litre est passé à 12.000 francs guinéen à la pompe.

Nadine BEHANZIN

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!