2e édition de «Transformons l’amusement»: « Jeunesse Regard et Action » veut former 200 élèves et étudiants sur les DSSR

0 52

La 2e édition de « Transformons l’amusement» se tiendra du 9 juin au 11 août 2022. C’est une initiative d’un regroupement de jeunes dénommé « Jeunesse Regard et Action ». Les membres du comité d’organisation ont animé une conférence de presse ce 9 juin 2022 sur le site de la Haute Ecole de Commerce et de Management de Jéricho à Cotonou. C’était l’occasion pour eux de décliner les objectifs de ce projet et les cibles.

Banniere carrée

Permettre aux jeunes, surtout les filles, de disposer des compétences additionnelles et disponibles pour la reprise des classes 2022-2023. C’est l’un des objectifs de « Jeunesse Regard et Action » en initiant « Transformons l’amusement». Selon Alexias Fanou, responsable du projet, il s’agit de façon spécifique de former 200 jeunes élèves et étudiants de 10 à 24 ans dans 4 Communes du Bénin (Porto-Novo-Kpomassè-Abomey-Calavi et Abomey), de renforcer leur niveau de connaissance sur les thématiques liées à la santé et droits sexuels et reproductifs. Ces derniers seront sélectionnés par JRA en fonction de leurs réponses au formulaire de candidature, la préférence sera donnée aux jeunes des communes identifiées pour bénéficier du projet.
En effet, à l’en croire, les périodes des vacances sont des moments exceptionnels pour tous les défis chez les jeunes et particulièrement les scolaires et les étudiants (le besoin d’être à la mode et la pression de faire face aux exigences logistiques de la reprise des classes). La satisfaction de ces besoins influence les jeunes et surtout les filles qui en plus de faire face à ces défis, doivent affronter la pression de la société (le harcèlement, le viol, l’abus sexuel…). Mieux, la curiosité et le manque d’information les poussent à une première expérience sexuelle avec les risques qui en découlent. D’après l’enquête démographique et de santé de 2017-2018 au Bénin, une adolescente sur cinq (20 %) de 15 à 19 ans a déjà commencé sa vie reproductive soit 15 % ont déjà eu une naissance vivante et 5 % sont enceintes d’un premier enfant. D’où « Transformons l’amusement » initié depuis 2021 pour un changement de comportement. « Cette année, nous prévoyons aller au-delà de ce qui a été fait. Il s’agira d’organiser avec l’appui des pairs formateurs qualifiés de l’organisation des modules de formations théoriques et pratiques sur le digital », dira Moudjibatou Bello, responsable à l’organisation du projet.
Le responsable suivi et évaluation, Julien Hounto précise que les formations se dérouleront sur deux jours dans chaque zone d’intervention. Elles comprendront 3 modules et deux formations en AGR avec des méthodes uniques et innovantes, y compris des points de discussion, des questions directes, un brainstorming, des travaux en petits et grands groupes, des exercices écrits et visuels, etc.
A l’issue de la conférence de presse, les organisateurs de « Transformons l’amusement » ont lancé un appel à l’endroit des partenaires et des autorités à divers niveaux pour la réussite de l’initiative.

L.T.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!