Recharge des portables en mode forfait: les consommateurs réclament la fin de l’arnaque des réseaux GSM

0 72

De la pure arnaque, le diktat des réseaux de communication GSM au Bénin. C’est le sentiment profond des millions de consommateurs de certains de leurs produits. Parmi ceux-ci, se trouvent en bonne place, les forfaits du type maxi pour MTN et pass bonus pour Moov. Pour ces différentes options, il est imposé au consommateur d’épuiser ses unités (crédit) dans l’espace de 24h, de 72 h ou d’une semaine selon le montant, au risque de se les voir purement et simplement retirés. Ce qui, du coup, met la pression sur le consommateur. Effectivement, si ce dernier ne s’exécute pas et ne se presse pas pour consommer ses unités d’appel ou de connexion ou même les deux, il perd toutes les unités restantes. Il ne pourra le récupérer que lorsqu’il aura rechargé son portable au moins à hauteur du montant précédemment effectué. Sinon, il perd ainsi définitivement tout ce qui lui restait. Cela traduit en réalité que le consommateur n’est pas propriétaire du forfait rechar-gé. Il ne dispose pas du contrôle de ses unités. Il arrive régulièrement de voir des consommateurs à court de moyens financiers pour recharger leur appareil afin de sauvegarder le montant restant du forfait. Et depuis longtemps, il en est toujours ainsi. Seulement, le diktat devient de plus en plus pesant sur les consommateurs. Devant le silence suspect et compromettant des associations de consommateurs, des voix commencent à monter dans l’opinion pour dénoncer cet état de choses et réclamer la fin de ce qu’ils considèrent comme une pure arnaque. Les structures compétentes en la matière à l’instar de l’Arcep et même du ministère du Numérique sont interpellées. Elles ont leur partition à jouer dans la fin de ce système de pillage des pauvres consommateurs béninois.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!