JEA 2022 dans le Couffo : la Ddasm et le Préfet rassemblent les enfants à Atomey

0 68

À l’instar de la communauté internationale, le Bénin a célébré le jeudi 16 juin 2022, la 32e édition de la Journée de l’Enfant Africain (JEA). Dans le Couffo, la Direction Départementale des Affaires Sociales et de la Microfinance avec l’appui de Plan International Bénin sous le leadership du Préfet, ont en symbiose honoré les enfants du Couffo à Aplahoué dans l’arrondissement d’Atomey.

‹‹ Élimination des pratiques néfastes affectant les enfants : progrès sur les politiques et pratiques depuis 2013 ››. C’est le thème de l’édition 2022 de la JEA. À Atomey ce 16 juin, les enfants massivement mobilisés ont, de façon participative, expliqué les avancées constatées en matière de promotion de leurs droits. Ils ont salué les efforts des gouvernants, de Plan Bénin et des parents, même si l’accès à l’eau potable et les inondations bloquant les voies, le mariage forcé et précoce, l’irrégularité des enseignants, etc affectent leur scolarisation.

Le Directeur Départemental des Affaires Sociales et de la Microfinance du Couffo, François Zinsou a salué la présence des autorités politico-administratives, des enfants et de la population mobilisés. Ensuite, partant de l’histoire de la JEA, il a insisté sur les efforts du gouvernement au profit des enfants, notamment leur scolarisation à travers les mesures de gratuité, de dotation de fournitures scolaires et de la cantine scolaire ; les mécanismes de lutte contre les violences sur les enfants en tout lieu ; les informations, sensibilisations et la vulgarisation des lois pour la protection des enfants.

Pour lui, le choix de la célébration de la JEA à Atomey s’inscrit dans une approche de rapprochement du service des affaires sociales vers les communautés. Cela exprime les efforts d’égalité entre les enfants dans l’accès aux services publics, a-t-il indiqué.

Banniere carrée

‹‹ Il reste à faire, au regard des plaintes des enfants relatives à la séquestration, au mariage forcé, à l’abandon scolaire, à la fuite de responsabilité familiale, etc. Tous les acteurs sont donc invités à travailler en synergie pour la lutte contre les discriminations et pour la protection de l’enfant ››, a-t-il souhaité.

Plus loin, le Directeur départemental a laissé entendre qu’ “il y a deux semaines, notre Ministre des Affaires Sociales a séjourné dans notre département pour la campagne “Agbazatché” avec les élèves et autres acteurs scolaires. Nous sommes invités à reconnaître que le corps de l’enfant est précieux, pas vendable, mais mérite respect et doit être bien protégé”.

Si le Représentant de Plan Bénin a salué l’organisation réussie, il a insisté sur la mission de l’égalité et du plein épanouissement des enfants.

Il était revenu au Préfet, Christophe Mègbédji de clarifier l’historique de la JEA. Parti des enfants de Soweto en Afrique du Sud, l’autorité préfectorale a exhorté les enfants et leurs parents à garder le courage et à avoir confiance au gouvernement Talon pour la construction du Bénin.

G. DANHA

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!