Epiphane Quenum à l’intégration du roi des Tossonous au Hcrb : “Azanmadohouénou ne peut être roi, mais chef de la cour”

0 138

C’est désormais officiel. Sa Majesté Zoundjè Wandji Ganmasizo Toli Yélian, roi des Tossonous du Bénin et d’ailleurs et toute sa cour royale sont membre à part entière du Haut Conseil des Rois du Bénin (Hcrb). La cérémonie consacrant cette entrée à cette grande famille des têtes couronnées s’est déroulée ce 17 juillet 2022 à Digbé Wémè dans la commune de Dangbo. Elle a été présidée par Sa Majesté Kpodégbé Djigla Alomafan, roi d’Allada et président du Haut Conseil des Rois du Bénin (HCRB).

« Au nom de nos illustres ancêtres rois du Bénin ; du haut conseil des rois du Bénin, des entités traditionnelles et en notre nom propre, et en vertu des pouvoirs hautement sacrés qui nous sont conférés, nous vous acceptez au sein de la grande famille royale du Bénin.

À partir de cet instant, vous êtes membre à part entière de notre illustre organisation, de la plus grande organisation faitière royale du Bénin. Que la paix royale soit avec vous », a laissé entendre ce dernier dans la formule consacrée. Il a saisi l’occasion pour souhaiter au roi des Tosso Ayatoganmènou, un long et prestigieux règne sur le trône hautement sacré de ses ancêtres. « Qu’ils guident vos pas et que l’éternel des armées vous protège. Que vos ennemis tombent, périssent devant vous et que la victoire soit avec vous », a poursuivi Kpodégbé Djigla.

Dans discours d’intronisation, Sa Majesté Zoundjè Wandji Ganmasizo Toli Yélian a d’abord rendu hommage aux mânes de ses ancêtres, notamment à son grand-père, Sa Majesté Ahoudé qui lui a laissé ce trône qu’il occupe en toute modestie depuis le 17 juillet 2021, soit pratiquement un an. Aussi, a-t-il remercié son peuple, le peuple des Tossonou, qui depuis son accession au trône, s’est engagé à ses côtés et qui ne cesse de fournir des efforts pour que la dynastie royale des Tosso puisse renaître définitivement de ses cendres après près d’un siècle de vacance.

Banniere carrée

le Roi des Tossonous

Sa Majesté Zoundjè Wandji Ganmasizo Toli Yélian a saisi cette occasion pour témoigner sa sincère gratitude au chef de l’État et à tous les membres de son gouvernement qui ont œuvré pour que la chefferie traditionnelle soit consacrée dans la Constitution.
Précisons qu’à la veille de son entrée au Haut Conseil des Rois du Bénin (Hcrb), le roi des Tossonou a procédé au couronnement du 1er ministre de la cour royale des Tosso, Dah Gbêli qui n’est autre que l’ancien député Epiphane Quenum.

le premier ministre de la Cour, Épiphane Quenum

Et au cours de la cérémonie de ce 17 juillet, ce dernier s’est également adressé à l’assistance. « Toutes les dynasties royales du Bénin seront ensemble, mais personne ne prendra la place de l’autre. Ceux qui n’ont pas connu l’histoire, Azanmadohouénou ne peut pas être roi, mais il est le chef de cabinet du roi », a indiqué l’ancien préfet du département du Littoral.

Louis Tossavi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!