Sénégal: dans l’attente des résultats des législatives, l’opposition et la mouvance se livrent une guerre de chiffres

0 61

Les Sénégalais étaient aux urnes le 31 juillet dernier dans le cadre des législatives 2022. Au terme du scrutin, l’opposition et la mouvance présidentielle ont fait chacune, des déclarations controversées qui portent à confusion. Assurant qu’une cohabitation était certaine, l’opposition a donné ses estimations concernant le nombre de sièges obtenus. «L’intercoalition Yewwi-Wallu aura 83 sièges dans une Assemblée Nationale qui compte 165 députés. Et par conséquent, aura la majorité requise. Donc le prochain président du parlement , la deuxième personnalité du pays, sera issue de l’intercoalition Yewwi-Wallu. » a déclaré Déthié Fall, un des leaders de la coalition Yewwi-Wallu.

Mais pour Aminata Touré, tête de liste de la coalition présidentielle Benno Bokk Yaakar, la bataille est gagnée d’avance. Car sur les 46 départements que comptent le pays, son parti a réussi à adhérer 30 à son idéal. «Nous récusons toute possibilité de cohabitation comme déclaré par une certaine opposition. Et nous rassurons nos militants, nous restons majoritaires à l’issue de ce scruti. Il faut le reconnaître», a t-elle fait savoir en.

Banniere carrée

Pour l’heure, chacun tire le drap de son côté. L’opposion a par ailleurs invité les Sénégalais à se «tenir debout». Car les grandes villes comme Dakar, Thiès Saint-Louis et Ziguinchor ont été gagnées.

Les résultats globaux seront eux publiés au plus tard vendredi prochain.

Ignace TOSSOU (Stg)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!