Afin de réduire la stigmatisation liée aux services d’avortement sécurisé: la Cojas lance le projet “Djro Tché”

0 65

C’est à la faveur d’une conférence de presse qui s’est déroulée le mercredi 03 août 2022 dans les locaux du Centre de Promotion Sociale de Sainte Cécile à Cotonou que la Coalition des Organisations de Jeunes pour l’Avortement Sécurisé (Cojas) a lancé le projet “Djro Tché”.

Banniere carrée

il s’agit d’un projet qui vise à contribuer à la réduction de la stigmatisation liée aux services d’avortement sécurisé chez les jeunes de 15-24 ans dans les communes de Zogbodomey et de Parakou. Le but de ce projet à en croire le Secrétaire Exécutif du Cojas Elvis Seriki, est de renforcer l’engagement des leaders communautaires et des jeunes contre la stigmatisation liée aux services d’avortement sécurisé chez les jeunes à travers des sessions de Ccsc ; renforcer les connaissances des jeunes sur le droit à l’avortement sécurisé dans les limites de la loi au Bénin et renforcer les capacités d’intervention de la Cojas. Les personnes visées par ledit projet sont des jeunes filles de la tranche 15 – 24 ans, les leaders religieux et communautaires. En ce qui concerne les différentes activités prévues dans le cadre de ce projet qui s’étend sur 10 mois, il s’agira selon le Secrétaire Exécutif de faire un diagnostic communautaire (aller connaître les besoins des populations, leur langage, etc. ); initier des dîners d’échange avec les leaders communautaires afin de changer leur perception par rapport à la thématique ; échanger avec les jeunes. Ces jeunes qui seront impactés sont estimés à plus de 300 issus de Parakou et Zogbodomey. Les partenaires qui accompagnent le projet sont les différentes organisations membres du Cajas. Le bailleur est Global Fund For Women. Pour sa part, le Chef Projet Urbain Ahouangbassou a souligné que le but du Cojas à travers son projet “Djro Tché” n’est nullement de faire la promotion de l’avortement. Mieux, Cojas travaille pour que les populations notamment les jeunes s’approprient la loi modificative SR2003 afin d’éliminer les décès maternels évitable relatif à l’IVG. La coalition regroupe les associations de jeunes et de femmes interviennant dans le domaine de Santé Droits Sexuels et Reproductifs pour adolescents et jeunes. Elle regroupe une douzaine d’organisations. Sa mission est d’œuvrer pour une société béninoise où les femmes qui le décident peuvent avoir accès à des services d’avortements sécurisés sans stigmatisation dans les conditions prévues par la loi.

A.A.T

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!