Visite de la ministre haïtienne de la communication : le Dg/Fac offre une immersion dans la culture béninoise à Emmelie Prophète

0 66

Le Directeur du Fonds des Arts et de la Culture (Dg/Fac) a offert ce mercredi 17 août 2022, une découverte de plusieurs danses du Bénin à Emmelie Prophète, ministre de la Culture et de Communication de Haïti, en visite au Bénin dans le cadre de la biennale Ouidah 2022 arts et cultures vodoun. C’était à l’espace Towara à Agla autour d’un dîner.

Le Directeur du Fonds des Arts et de la Culture (Dg/Fac) a aussi pris part aux festivités de la biennale Ouidah 2022 au palais royal d’Agondji. Gilbert Déou Malé a à cette occasion fait la rencontre de la marraine de l’évènement, Emmelie Prophète, ministre de la Culture et de Communication de Haïti. Il n’a pas voulu laisser partir une personnalité de ce rang sans lui offrir un cadeau souvenir. Ensemble avec le directeur du ballet national, certains responsables de troupes et avec l’accord de Sa Majesté Daagbo Hounon Houna II, chef spirituel suprême du culte Vodoun, ils ont présenté ce mercredi soir, plusieurs tableaux culturels à l’invitée de marque.
Il s’agit particulièrement des démonstrations de la danse de la calebasse exécutée par les Super Anges du Bénin, la danse du masque Guèlèdè présenté par la troupe Towara et du rythme Tchingoumè exécuté par le groupe Dèhouindo avec à ses côtés Gilbert Déou Malé qui a déposé sa casquette de premier responsable du Fac pour démontrer son talent artistique à la ministre de la Culture de Haïti. Et pour finir, Emmelie Prophète et sa suite ont voyagé à travers des démonstrations du masque Zangbéto.
Mais avant de monter sur le podium, le Dg/Fac a tenu à rappeler les nombreuses actions initiées par le gouvernement du président Patrice Talon depuis 2016 en vue de faire du Tourisme et de la Culture le deuxième levier de développement après l’Agriculture. À l’en croire, de mémoire d’homme, c’est la première fois au Bénin qu’un chef d’État fait cette option en joignant l’acte à la parole. « Nous sommes en train de travailler à professionnaliser le secteur de la Culture, de sorte que désormais l’artiste puisse vivre de son art. Le secteur de la culture doit participer donc au Produit Intérieur Brut. C’est pour cela que nous estimons qu’il faut travailler avec les acteurs culturels et faire d’eux des acteurs de développement. C’est à ce prix que nous pourrons exploiter l’immensité de notre richesse culturelle au Bénin », a laissé entendre Gilbert Déou Malé.

Banniere carrée

De très belles représentations avec des danseurs et des chanteurs exceptionnels

En s’adressant à l’hôte, le Dg/Fac s’est exprimé en ces termes : « Parce que notre histoire est commune, nous sommes prêts à nous engager avec vous pour promouvoir notre identité culturelle. Nous nous battrons pour que cette culture puisse nous donner le développement dont on a besoin, pour nous hisser au rang des grandes Nations ».
Très touchée par cette marque de considération et d’attachement envers sa personne, Emmelie Prophète a exprimé sa reconnaissance à Gilbert Déou Malé et tous les autres responsables de troupes pour lui avoir offert cette immersion dans la culture béninoise avec les chants, les danses et les belles représentations qui lui rappellent en général et en particulier Haïti. «C’était de très belles représentations avec des danseurs et des chanteurs exceptionnels. Je me sens chez moi et je me retrouve. Je vais faire tout ce que je peux pour que ces troupes viennent en Haïti. Parce que les Haïtiens méritent comme moi de voir ça, ils méritent de retrouver dans ces danses, ces représentations, de renouer avec ce qui est le plus fondamental en eux », s’est-elle réjouie.
Rappelons qu’au cours de cette soirée, la ministre haïtienne a pu déguster des mets typiquement béninois en compagnie des membres de Laboratorio Arts contemporains de Daagbo Hounon Houna II et des membres de sa cour.

L.T.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!