Bénirail: licenciement collectif de 394 agents à l’ex OCBN

1 92

Les licenciements ont commencé depuis hier à Benirail, a appris les sources du Potentiel. 394 personnes sont concernées par ce licenciement massif. Depuis hier, “nous avons commencé à recevoir les notifications de licenciement”. Nous déclare un agent qui s’est confié à le potentiel sous anonymat. Les 394 sont répartis sur trois Sites à savoir Cotonou, Bohicon et Parakou. Benirail est la structure qui a remplacé l’Organisation Commune Bénin Niger (OCBN) structure bi-étatique créée en 1959

Banniere carrée

Il faut rappeler que ce licenciement colectif fait suite à la résiliation conventionnelle des contrats de concession portant sur la ligne ferroviaire Benin-Niger entre Cotonou et Niamey le vendredi 22 juillet 2022 à Niamey au Niger. C’était en présence des délégations des deux pays. Ce qui a permis le dénouement d’une situation qui longtemps a pesé sur la qualité des relations entre les deux pays frères et amis. En effet, dans le cadre de la mise en œuvre du projet de réalisation et d’exploitation d’une ligne ferroviaire à voie unique entre Cotonou et Niamey, l’État du Bénin et l’État du Niger et les sociétés du groupe Bolloré ont signé deux memoranda portant sur ledit projet. Mais il s’est fait qu’au cours de la réalisation dudit projet, l’exécution des Contrats de Concession s’est trouvée affectée par des circonstances imprévues, en particulier d’ordre judiciaire et contentieux, obligeant les parties à cesser tous travaux relatifs à la construction de la ligne ferroviaire Bénin-Niger. Pis, les parties s’étaient retrouvées dans une situation empêchant, malgré leurs efforts respectifs, d’atteindre les objectifs prévus par les Contrats de Concession et de jouir des droits que ceux-ci leur confèrent. D’où la réalisation des contrats était imminente. Les deux pays se sont donc accordés, avec le groupe Bolloré, pour convenir, de façon consensuelle, d’un protocole de résiliation dont la signature a été faite à la faveur d’une cérémonie fort simple mais riche en émotions fortes. Cette signature a mis définitivement fin aux conventions de concession signées par les États du Bénin et du Niger avec BENIRAIL INFRASTRUCTURES et BENIRAIL EXPLOITATION. C’est donc suite à cela qu’intervient ce licenciement de 394 agents liés au projet Bénirail.

A.A.T

1 commentaire
  1. Habib AGUESSIVOGNON dit

    Oui en vérité depuis que la résiliation des accords signés en 2015 entre les 2 Etats du Bénin et du Niger est intervenue le 22 juillet passé que nous cheminots, sachions que notre sort est sellé. Mais nous ne savons pas que celà interviendrait de si tôt. Comme on le dit, quand les éléphants se battent, ce sont les herbes qui en souffrent, nous ne pouvons rien si ce n’est que de subir. Seul Dieu est grand

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!