Nomination du Directeur adjoint de la Planification, de l’Administration et des Finances du MEMP: Salimane Karimou dépouille le DPAF de ses prérogatives

0 67

Au ministère des Enseignements maternel et primaire (Memp), la récente décision de désignation du Directeur adjoint de la Planification, de l’administration et des finances est au cœur d’une controverse. Au regard des termes légaux qui régit la matière, le ministre Salimane Karimou, signataire de ladite décision est sujet à des désaccords inévitables avec son personnel. En effet, Olatoundji Martin Essoun a été nommé par décision N° 0470/MEMP/DC/SGM/CTJ/DPAF/SP du 9 septembre 2022, portant désignation du Directeur adjoint de la Planification, de l’Administration et des Finances. C’est le ministre en charge des Enseignements maternel et primaire, Salimane Karimou lui-même qui a signé la décision. Mais une lecture croisée des normes réglementaires en la matière laisse quelques réserves sur le choix du Memp. Il y a quelques années, le gouvernement de la Rupture a entrepris des réformes au sein de l’administration béninoise. Le décret n°2021-401 du 28 juillet 2021, portant structures type de ministères avait été pris. Ce décret a consacré la fusion de la Direction de la Programmation et de la Prospective (DPP) et la Direction de l’Administration et des Finances (DAF). Ces deux entités ont alors été fondues en une seule structure dénommée Direction de la planification, de l’Administration et des Finances (DPAF). Les agents du Memp sont restés depuis dans l’attente de leur nouveau DPAF. Leur attente aura finalement été comblée au cours du Conseil des ministres du 7 septembre 2022 avec la nomination de l’ancien DAF du Memp. Selon certaines sources, le ministre des Enseignements Maternel et Primaire a voulu réaménager le fonctionnement interne de l’administration qu’il dirige. Ainsi, des séances ont été initiées afin de réajuster l’aspect fonctionnel de la Direction de la planification, de l’Administration et des Finances (DPAF). C’est donc pour matérialiser ce besoin de réajustement fonctionnel que le ministre Salimane Karimou a pris la Décision N° 0470/MEMP/DC/SGM/CTJ/DPAF/SP du 9 septembre 2022, pour nommer le sieur Olatoundji Martin Essoun comme Directeur adjoint de la Planification, de l’administration et des finances. C’est ici que les griefs évidents sont portés contre le choix du ministre. D’abord, la nomination d’un cadre de ce rang devrait, selon certaines sources, être actée par un arrêté ministériel et non une simple décision. Ledit arrêté devrait aussi passer par le filtre du Conseil National de l’Éducation (CNE) et de celui de la Cellule d’analyse des arrêtés de la Présidence de la République. En outre, la nomination du sieur Olatoundji Martin Essoun comme Directeur adjoint de la Planification, de l’administration et des finances ne serait pas conforme aux dispositions procédurales de l’article 58 du décret type n°2021-401 du 28 juillet 2021 qui exige que la nomination du DPAF adjoint se fasse par arrêté ministériel. Mais les mécontentements se font plus expressifs à la lecture de l’article 2 de la Décision N° 0470/MEMP/DC/SGM/CTJ/DPAF/SP du 9 septembre 2022. Cet article donne le plein pouvoir au DPAF adjoint de rendre compte directement au ministre des Enseignements Maternel et Primaire. Ici, le respect du principe hiérarchique semble être omis. Les prérogatives du DPAF seraient mises à mal. Car son adjoint n’est plus obligé de lui rendre compte directement, mais plutôt au ministre. Au sein du milieu administratif où l’on accorde du prix au respect de la hiérarchie, cet article 2 de la décision risque de nourrir des clashs et autres problèmes susceptibles de mettre à mal la cohésion au sein de l’équipe travaillant autour du ministre Salimane Karimou. Dans un contexte où le titulaire de poste (le DPAF) a l’impression d’être dépouillé de ses attributions, le rendement au plan professionnel peut prendre un coup. Il est donc nécessaire pour le ministre Salimane Karimou de revoir les dispositions objet de polémique et de se conformer aux règles procédurales afin de garantir une saine ambiance de travail dans son administration.

Banniere carrée

.B. K. S

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!